Le Malawi, à la recherche de son domaine Internet

Le Malawi bataille ferme contre Chris Cope Morgan, un entrepreneur sud africain qui a déposé les droits sur le nom de domaine national.

 » .mw  » : trois signes qui font beaucoup parler d’eux. Le Malawi cherche à remettre la main sur  » .mw « , le domaine Internet malawite le plus demandé. Chris Cope Morgan en détient les droits, sous le nom d’une compagnie privée, InterACCESS Communications.

Mais depuis 1998, il n’y a plus aucune trace de l’entreprise au Malawi. N’ayant pas d’administrateur pour  » .mw « , les fournisseurs d’accès Internet ne peuvent plus connecter leurs clients à ce domaine. Les nouveaux services Internet sont contraints d’avoir recours à des domaines moins importants, comme  » malawi.com  » ou  » malawi.net « .

 » .mw  » hébergé aux Etats-Unis

Dès lors, l’Autorité de régulations des communications du Malawi (Macra) s’est saisie du dossier. Pas question pour elle de laisser dans l’impunité ce qu’elle considère comme un détournement. Evans Namanja, directeur général de la Macra, a fait appel à l’Autorité d’attribution des immatriculations Internet (IANA). La IANA est une instance américaine qui répertorie les noms de domaine Internet. Actuellement, le domaine  » .mw  » est hébergé aux Etats-Unis par la société Tarsus.com. Il n’est pas accessible du Malawi.

M. Morgan se défend, en affirmant qu’aucune restriction d’accès n’a été mise sur son domaine. L’Ile Maurice avait connu un le même type de problème dans la possession du nom de domaine national. Le gouvernement mauricien avait alors obtenu gain de cause.