Le Maghreb des films voit grand

Maghreb-des-films-1.jpg

Le Maghreb des films ouvre ses portes aujourd’hui, et pour une durée de 15 jours, au cinéma les 3 Luxembourg à Paris. Après une première édition, en février dernier, la manifestation revient avec une programmation éclectique et enrichie.

Après un galop d’essai concluant en février dernier, le Maghreb des films, initié par l’association Coup de soleil, revient sur les écrans. Au programme : 9 films inédits, dont le dernier de Merzak Allouache, une rétrospective Nouri Bouzid, un hommage à Serge Moati, une série de documentaires sur la musique maghrébine, des séances spéciales… En tout, une cinquantaine de films répartis sur 7 salles de cinéma, à Paris, en Banlieue et en région. Mouloud Mimoun, co-programmateur de la quinzaine, revient sur l’aventure naissante du Maghreb des films.

Afrik.com : Il ne s’est pas passé un an depuis la première édition que vous reprogrammez le Maghreb des films. Pourquoi ?

Mouloud Mimoun :
Nous avions fait une préfiguration en février dernier. Devant l’enthousiasme et l’intérêt suscités, nous avons mis en place une programmation plus riche, qui s’étale sur deux semaines. Avec notamment 9 films inédits, une série d’hommages, des documentaires et des débats.

Afrik.com : Vous avez également associé un réseau plus important de salles à la manifestation…

Mouloud Mimoun :
C’est une petite montée en puissance. Le Maghreb des films aspire à une dimension régionale et nationale. Outre Paris et la banlieue, nous avons d’ailleurs associé les régions Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes à la manifestation. Nous avons aussi invité une vingtaine de cinéastes et comédiens, pour une bonne partie, venus des pays du Maghreb.

Afrik.com : Pouvez-vous nous parler des films en projection, histoire de nous mettre l’eau à la bouche ?

Mouloud Mimoun :
Nous rendrons hommage, en ouverture, au comédien Yasmine Belmadi, tragiquement disparu en juillet dernier, en compagnie de sa famille et de ses proches. Avec la projection de Bleu, blanc beur, de Mahmoud Zemmouri, et un extrait de la série Pigalle qui va être diffusée vers novembre sur Canal+. En clôture, nous allons présenter le dernier film de Merzak Allouache, Harragas, qui a été fort bien reçu à la dernière Mostra de Venise, mais qui n’a pas encore de date de sortie, faute de distributeur. Les comédiens principaux du film, Nabil Asli, Seddik Benyagou, seront présents à la projection. La comédienne principale du film marocain Two lakes of tears, de Mohamed Hassini, Nadia Ould Hajjaj, participera aussi au Maghreb des films.

Afrik.com : La manifestation accorde aussi une attention particulière à la musique…

Mouloud Mimoun :
Nous avons voulu souligner l’importante de la musique au Maghreb. Il y aura un nombre important de documentaires à ce sujet. La manifestation consacre ainsi un nombre important de films à des musiciens maghrébins, comme Cheb Hasni, Matoub Lounès, et à la musique arabe. Nous avons également à cœur de mettre en avant de jeunes cinéastes talentueux. Pour cela, nous avons programmé ce qu’on appelle dans notre jargon des « petits bonbons », des courts-métrages réalisés par les collectifs « En attendant demain » et « A part ça tout va bien » et qui sont diffusés sur le Net. Autre évènement à ne pas rater : la projection en avant-première d’En finir avec la guerre…, de Mehdi Lallaoui, un documentaire, en 3 fois 52 minutes, qui retrace la guerre d’Algérie à travers une série de portraits. Une curiosité enfin : la projection d’un épisode des aventures de l’Inspecteur Tahar, Les vacances de l’Inspecteur tahar de Moussa haddad, au cinéma Les 3 Luxembourg.

Afrik.com : Avez-vous pensé à mettre en place une section compétition, vu la richesse de la programmation ?

Mouloud Mimoun :
Nous somme dans un cas de figure où nous essayons de servir de vitrine pour le cinéma maghrébin. L’objectif est surtout de trouver des distributeurs pour que les films puissent sortir en salles. C’est aussi la seule manifestation consacrée au cinéma maghrébin en France depuis la disparition de la biennale du cinéma arabe, faute de budget.

 Site du Maghreb des films

 Site de l’association Coup de soleil