Le M23 reprend les armes après l’accord entre la RDC et le Rwanda

Rebelles du M23 actifs en RDC
Des rebelles du M23

Le M23 a mis en garde que le cessez-le-feu annoncé mercredi à Luanda ne l’engage pas. Mercredi, Paul Kagamé et Félix Tshisekedi, respectivement Président du Rwanda et de la RDC ont conclu un accord de paix, devant le dirigeant angolais. Seulement, les combats ont repris, ce jeudi, dans l’Est de la RDC.

Willy Ngoma, porte-parole du M23, a confié à l’AFP : «nous sommes des Congolais, pas des Rwandais. S’il y a un cessez-le-feu, cela ne peut être qu’entre nous et le gouvernement congolais». Avant d’ajouter que cette feuille de route retenue la veille à Lunada, la capitale angolaise, «n’engage pas le M23. Nous sommes Congolais, nous n’avons rien à voir avec le Rwanda. On nous demande de quitter ici, mais pour aller où ? C’est impossible».

Ce jeudi matin, des combats ont éclaté dans l’Est de la République Démocratique du Congo entre l’armée et les rebelles du M23. Ces affrontements interviennent au lendemain d’une désescalade pourtant convenue entre le chef d’Etat congolais, Félix Tshisekedi, et son homologue rwandais, Paul Kagame. Les combats ont eu lieu dans le territoire de Rutshuru, autour des localités de Kanyabusoro et Kazuba. Des mouvements de déplacés ont même été notés dans cette partie du pays.

Selon certaines sources, les rebelles du M23 se sont emparés d’une localité du territoire de Rutshuru, Kanyabusoro. Si les FARDC ont accusé les rebelles d’avoir attaqué les militaires qui étaient en poste dans cette localité, en violation du cessez-le-feu annoncé la veille, le M23 a démenti ces allégations. Les rebelles accusent plutôt l’armée rd-congolaise de les avoir attaqués. La confusion est totale et l’espoir d’une désescalade se dissipe.

Pourtant, mercredi, après une réunion de médiation tenue à Luanda avec ses homologues rwandais et congolais, le Président angolais, Joao Lourenço, avait aussitôt annoncé avoir «obtenu des résultats positifs». Le dirigeant justifiait son propos par le fait que lui et ses pairs se sont «mis d’accord sur un cessez-le-feu».

Lire : Le Président angolais décroche un accord entre la RDC et le Rwanda