Le Kenya et Israël signent un accord visant à promouvoir leurs échanges commerciaux

Le Kenya et Israël ont signé mercredi un protocole d’accord prévoyant que les deux pays améliorent leurs relations économiques et commerciales. L’accord conclu lors de la deuxième réunion du Comité mixte du commerce Kenya-Israël (JTC) qui s’est tenue à l’ambassade d’Israël permettra de favoriser l’accès aux marchés des deux pays pour les commerçants kényans et israéliens.

Lors de son allocution devant le forum, le secrétaire principal du Commerce, Charles Kiptoo, a déclaré que les partenariats créeraient un environnement favorable aux investisseurs et aux commerçants des deux États, ce qui était favorable à la croissance économique.

Ces collaborations permettront au Kenya d’avoir un accès plus facile aux technologies israéliennes, notamment dans le domaine agricole a précisé Charles Kiptoo. « Ces innovations entraîneront une amélioration substantielle de la production de produits agricoles kényans tels que le thé, le café, les pommes de terre et les produits horticoles », a-t-il déclaré.

Ohad Cohen, commissaire israélien au commerce, a déclaré pour sa part au forum que la prochaine réunion aurait lieu en 2019 ou 2020. En février 2016, lors du forum des affaires israélo-kenyan à Tel Aviv, le président Uhuru Kenyatta avait demandé à Israël de mettre en place un meilleur cadre pour des partenariats économiques, stimuler les échanges commerciaux entre les deux pays.

Le 1er août dernier, le Kenya et Israël avaient déjà signé un accord prévoyant que le personnel de 14 comtés formant le Bloc économique du lac et région (LREB) au Kenya, reçoivent une formation professionnelle dans des institutions israéliennes rapporte le journal Kényan, The Strandart Digital.

À la clôture du sommet, le bureau commercial a été ouvert dans l’ambassade pour faciliter les opérations bilatérales.