Le Kama Sutra attaque les PC sud africains

Nyxem, un virus informatique qui se diffuse par mail à travers une pièce jointe se présentant comme des photos du Kama Sutra, inquiète l’Afrique du Sud ou le premier fournisseur de logiciel de sécurité a émis une alerte. Le ver est programmé pour détruire des fichiers sur les PC qu’il infecte.

Eset Southern Africa, un fournisseur de logiciels de sécurité, a fortement recommandé jeudi aux utilisateurs d’ordinateurs sud-africains de se protéger contre le ver Kama Sutra. Appelé aussi Nyxem et BB.NEI ou Blackmal, ce ver va être actif à partir de vendredi avec des effets dévastateurs.

« Ce ver pourrait entraîner des pertes de données importantes et destructrices, une caractéristique que l’on ne retrouvait plus chez les vers depuis un certain temps », a commenté Justin Stanford, le PDG d’Eset Southern Africa.

Il a déclaré que ce virus est un ver typique à multidiffusion par e-mail, activé par les utilisateurs lorsqu’ils cliquent sur une pièce jointe.

Ce ver entre dans un PC pour obtenir des adresses électroniques puis il se multidiffuse en utilisant de fausses adresses d’expédition. Il tente aussi de se propager via le réseau.

« Le troisième jour de chaque mois, à partir du 03 février 2006, le VB.NEI va remplacer plusieurs anti-virus et applications de sécurité informatique connus dans les dossiers de Microsoft Office, les archives compressées comme .zip et .rar et les fichiers d’images et PDF », a ajouté M. Stanford.

« Nous recommandons fortement aux utilisateurs de ne pas ouvrir les pièces jointes suspectes, particulièrement s’ils ne sont pas sûrs à 100% de ce qu’elles contiennent », a invité M. Stanford.

Si en Afrique du Sud la menace est prise très au sérieux, elle est la même dans tous les pays du monde. Méfiez vous.