Le jardin de l’internet

Maroc Telecom s’est vu confier la réhabilitation du parc Arsat Moulay Abdelssalam à Marrakech. La compagnie compte ainsi développer son image en proposant aux promeneurs marrakechis un cyber espace, un espace multimédia, un amphithéâtre et un jardin totalement rénové pour un budget de 20 millions de DH.

Laissé quasiment à l’état d’abandon, le parc de 9 hectares Arsat Moulay Abdelssalam était déserté depuis quelques années par les Marrakechis.  » Nous avons formulé un voeu auprès de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement pour qu’un sponsor privé prenne le relais et transforme ce parc en un espace attractif et ouvert aux nouvelles technologies « , explique le Président de la commune de la Médina, Omar El Jazouli. C’est Maroc Telecom qui a répondu à l’appel en injectant la somme de 20 millions de DH (environ 1,8 millions d’euros).

Selon l’article premier de la convention,  » Itissalat Al Maghrib [devenue depuis Maroc Telecom, ndlr] a été sollicitée pour prendre en charge la réhabilitation et l’entretien du parc […] en contrepartie de la possibilité d’y développer des activités promotionnelles, commerciales et d’exposition des nouvelles technologies de l’information « .

Cahier des charges

Idéalement situé, en face de l’Hôtel de ville sur l’avenue Mohammed V, ce parc va faire l’objet de travaux pharaoniques. En plus du projet paysager, il sera parsemé de bornes informatiques qui seront connectées à internet. Le  » Parcours technologique  » reliera la zone située vers le minaret de la Koutoubia – qui comprendra un espace consacré aux événements culturels – à une seconde qui abritera un cyber espace.

Protégé par un décret de protection depuis 1922, ce jardin historique portant le nom d’un prince alaouite du XVIIIe siècle, amoureux des arts, va connaître un renouveau sans précédent, à la gloire du mécène. En effet, pour les vingt prochaines années, la gestion et l’exploitation du parc est cédée à Maroc Telecom qui s’engage néanmoins à laisser gratuit l’accès au parc.