Le golf sud-africain triomphe à Muirfield

Venu en outsider à Muirfield (Grande Bretagne), le golfeur sud-africain Ernie Els a surpris tout le monde en remportant la 131e édition du British Open. Il a triomphé du français Thomas Levet au play-off par  » mort subite  » au 18e trou.

Renvoyé dans les profondeurs du classement mondial du circuit du golf par le phénomène Tiger Woods, Ernie Els s’est rappelé, ce week-end, au bon souvenir de tous ceux qui l’avaient enterré trop tôt. Le géant sud-africain (1m91) n’a pas tremblé à Muirfield. Els, surnommé par ses fans  » The Big Easy « , s’est même montré le plus solide durant toute la semaine. Aux commandes dès vendredi soir, Els a produit un formidable jeu samedi dans la tempête, ramenant un 72 fantastique dans des conditions météorologiques exécrables.

Le Sud-Africain a su profiter du handicap (81) du numéro 1 mondial, qui reléguait ce dernier à la 67e place. Tiger Woods hors-course,  » The Big Easy  » a déroulé sur le green de Muirfield. Seul le français Thomas Levet a contesté jusqu’au 18e trou la suprématie retrouvée du Sud-Africain.

A l’assaut de Tiger Woods

Sitôt la victoire d’Els confirmée, le Président Sud-Africain Thabo Mbeki a appelé le golfeur pour lui dire que l’Afrique du Sud était fière de lui.  » Big Easy  » est le second Sud-Africain, depuis Gary Player en 1974, à remporter l’Open de Grande Bretagne, le tournoi majeur du circuit mondial de golf. Trois fois sur le podium depuis 1994, le Springbok a enfin réussi à conjurer le sort en se hissant sur la plus haute marche.

Double vainqueur de l’US open en 1994 et 1997, Ernie Els remporte avec Muirfield 2002 son troisième tournoi majeur. Meilleur joueur mondial au moment de l’apparition de Tiger Woods,  » Big Esay  » puisera certainement dans cette victoire en Grande Bretagne de nouvelles forces pour repartir à l’assaut du meilleur golfeur du monde. Els pointe actuellement au troisième rang mondial.