Le Ghana va devenir un exportateur net de riz d’ici 2024

Le Vice-président ghanéen, le Dr Mahamudu Bawumia, a révélé que le gouvernement s’efforçait de faire du Ghana un exportateur net de riz, d’ici 2024. Il a déclaré qu’il y avait des plans en vue de réduire et d’éliminer la dépendance du pays vis-à-vis des importations de riz, ce qu’il a fait au fil du temps, de manière significative, grâce à diverses interventions.

« Nous voulons, avant 2024, que ce pays soit un exportateur net de riz. Nous voulons réduire et éliminer notre dépendance à l’importation de riz, ce que nous avons fait de manière assez significative », a indiqué le vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia.

Selon lui, la politique gouvernementale pour l’alimentation et l’emploi a véritablement contribué à l’abondance de provisions, y compris dans le domaine rizicole. Ce qui indique une récolte exceptionnelle de riz dans le district de Builsa Sud.

« Les projets pour l’alimentation et les emplois ont apporté beaucoup de subsistance. La récolte de maïs de cette année a trouvé dans nos différents magasins de stockage celle de l’année dernière. Preuve que la nourriture a été abondante, que ce soit pour le maïs ou le riz », a déclaré Dr Mahamudu Bawumia.

« Regardez Builsa Sud et vous verrez l’augmentation de la production de riz dans le cadre du programme Planting for Food and Jobs. Augmentation massive, nous avons eu près de 2 000 hectares de riz et vous avez deux usines de transformation du riz, vous avez de grands projets », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, les agriculteurs pensent qu’avec l’intérêt accru pour la riziculture dans la région, les rizeries augmenteront la production, en particulier celles de la vallée de Fumbisi.