Le général al-Sissi pourrait être le prochain Président d’Egypte

Dans une interview qu’il a accordée à un quotidien égyptien, le général Abdel Fattah al-Sissi n’exclut pas de se présenter à la prochaine Présidentielle de son pays.

Le général Abdel Fattah al-Sissi se rapproche un plus du fauteuil présidentiel. Si au départ, le chef d’état-major égyptien ne voulait rien laisser entendre sur ses intentions de briguer la présidence de son pays, il n’exclut désormais pas de se présenter au scrutin. En tous cas, c’est ce qu’il a laissé entendre dans un entretien accordé au quotidien indépendant Al-Masri al-Youm. Lorsque le journaliste qui l’interviewait lui a demandé s’il comptait se présenter à la tête du pays, il a répondu : « La volonté de Dieu en décidera ».

Réponse extrêmement subtile qui laisse entendre que tout est possible. « Mais je pense que le moment n’est pas encore venu de poser la question, en raison des défis et des dangers auxquels fait face le pays, lesquels exigent que l’on concentre nos efforts sur nos plans pour l’avenir », a ajouté le responsable, avant un long silence selon le journal. « Ensuite, la volonté de Dieu en décidera », a-t-il ajouté en citant le Coran.

Situation sécuritaire toujours catastrophique

Depuis qu’il a donné l’ordre de renverser Mohamed Morsi le 3 juillet dernier après consultation de responsables religieux et du mouvement d’opposition Tamarrod, le chef d’état-major des armées égyptiennes jouit d’une grande popularité auprès des manifestants qui se sont soulevés contre le régime de Mohamed Morsi. Ils ont été nombreux à saluer le courage de celui qui a pris la décision de mettre un terme au régime de l’ancien chef d’Etat. Il n’est pas rare que sur les réseaux sociaux, Twitter ou encore Facebook, des Egyptiens l’appellent à se présenter à la Présidentielle prévue en 2014.

Toutefois, son éventuelle candidature est loin de faire l’unanimité. Certains observateurs égyptiens estiment qu’il devrait plutôt se concentrer à renforcer la sécurité du pays, qui est loin d’avoir retrouvé la paix depuis la chute de Mohamed Morsi.