Le Fonds Sud a vingt ans, et ne va pas s’arrêter là

C’est une sorte d’avance sur recettes pour les films du Sud, principalement venus d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine. Ça s’appelle le Fonds Sud, ça existe depuis maintenant 20 ans, donc ça se fête à Cannes !

Par Valérie Ganne
Cannes, correspondance particulière

Six films en compétition officielle Cannoise ont été aidés par le Fonds Sud : cela va d’Apitchapong Weerasethakul (Thaïlande), à Yousry Nasrallah (Egypte), en passant par Ousmane Sembène (Sénégal), ou encore Atiq Rahimi (Afghanistan). Depuis 20 ans, ce sont plus de 360 films et 260 réalisateurs qui ont été aidés par ce fonds doté, chaque année, d’environ 2,44 millions d’euros.

Anniversaire oblige, vingt jeunes réalisateurs du Sud ont été invités par le Festival cette année (parmi les 40 venus dans le cadre du « Programme jeunes réalisateurs » ). On y retrouve Dani Kouyate pour le Burkina Faso (« Keïta », « Sia », « Ouaga Saga »), Atef Hetata pour l’Egypte (« Les portes fermées »), Imunga Ivananga pour le Gabon (« Dôlé »), Mama Keita pour la Guinée (« Ragazzi », « Le onzième commandement », « Le fleuve »), Faouzi Bensaïdi pour le Maroc ( « Mille mois », primé l’année dernière à Cannes à Un certain Regard), Mansour Sora Wade pour le Sénégal (« Le prix du pardon ») et enfin Raja Amari pour la Tunisie (« Satin Rouge »).

Une sélection au bénéfice du réseau culturel

Pour l’occasion, les Ministres Renaud Donnadieu De Vabres et Xavier Darcos ont présidé une table ronde le 17 mai. Ce fut pour eux, comme pour le réalisateur cambodgien Rithy Pahn, président de la Commission d’attribution, l’occasion de souligner à quel point ce Fonds est une « machine exemplaire ». Une sélection de dix films, « 20 ans du Fonds Sud », va être mise à disposition du réseau culturel à l’étranger. Enfin, un livre « Au Sud du cinéma » a été édité, avec les Cahiers du Cinéma et Arte Editions, sous la direction de Jean Michel Frodon. Il s’agit d’une présentation des cinémas en Afrique, en Asie et en Amérique Latine au cours de ces 20 dernières années… Une somme en somme.

Pour en savoir plus

www.diplomatie.gouv.fr

www.cnc.fr

Lire aussi :

 Nouvelle aide pour le cinéma africain