Le fon : un jeu d’enfant

Apprendre le fon, la langue couramment parlée au Bénin, c’est facile. Clistofu, un jeune webmestre qui a vécu trois ans dans le village d’Allada, est prêt à prendre les paris. En surfant sur son site, faire ses premiers pas en fon devient un jeu d’enfant.

Au Bénin, on parle fon. Une langue aux sons doux qu’il est désormais possible d’apprendre de chez soi en et en s’amusant. Cristopher Satrace (ou  » Clistofu Satlace  » pour les fonophones) a travaillé plusieurs années au Bénin. En revenant, il s’est attelé à la réalisation d’un site Web destiné à l’apprentissage du fon sans peine. Si on sent que le webmestre n’est pas un pro de l’informatique, le coeur y est. Petits programmes audio pour écouter la prononciation de chaque phrase, expressions classées par thèmes, commentaires didactiques et sympathiques… tout est en ligne pour un apprentissage de qualité.

Le bon fon de Clistofu

On commence la leçon. D’abord, un petit tour vers les  » Salutations qui constatent ce qui est évident « . Regard amusé d’un étranger sur une langue et des coutumes. Clistofu explique qu’à ses yeux, les Béninois sont des gens très polis qui prennent le temps de se dire bonjour correctement. Quitte à utiliser des expressions qui sont assez impossibles à traduire, mais qui montrent une attention, expriment un salut ou un signe d’amitié.  » A do fine a?…Eeen, un do fi.  » :  » Tu es là ?… Oui, je suis là « , en est un bon exemple. Après le premier cours, récréation. Le webmestre a mis en ligne une galerie de photos de son séjour, des recettes de cuisine et des commentaires sur le vaudou. Au passage, on pourra s’amuser des aventures du jeune homme au Bénin. Ou comment ses voisins se sont beaucoup moqués de lui lorsqu’il a appelé son chien  » Wafy  » ( » Viens ici !  » en fon).

Un petit détour par le livre d’or permet également de mesurer la qualité du site :  » C’est génial. Je vous félicite. Je me ferai le plaisir de vous adresser mes commentaires chaque fois que cela sera nécessaire. Mais pour le bref saut que je viens de faire sur le site, je ne sais pas si je peux vous apprendre encore quelque chose. Vous êtes ni plus ni moins un « Fon-nou » « , écrit ainsi Mesmin Kiti, du Bénin. Seul bémol à ce joyeux dictionnaire : le site est moitié en anglais, moitié en français. Le français n’étant pas la langue maternelle de Clistofu, il s’applique à traduire petit à petit du fon à l’anglais, et de l’anglais au français. Clistofu est trilingue, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Il n’y a qu’à s’essayer à son  » Test final  » pour mesurer combien l’apprentissage des bases du fon n’est d’ailleurs peut-être pas si  » facile  » qu’il le prétend. Mais comme on dit en fon :  » Blo ble ble ã, blo dedeme ! « .

Voir le site.