Le fleuron de l’industrie de l’aluminium est sud-africain

L’agence de presse chinoise Xinhua rapporte ce mercredi que la production a débuté dans la plus importante usine d’aluminium du monde, à Pietermaritzburg dans la région du Kwazulu – Natal en Afrique du Sud.

L’agence de presse chinoise Xinhua rapporte ce mercredi que la production a débuté dans la plus importante usine d’aluminium du monde, à Pietermaritzburg dans la région du Kwazulu – Natal en Afrique du Sud.

Situé à 300 kilomètres au Nord de Johannesbourg, cet équipement devrait produire plus de 185 000 tonnes du métal léger à la fin de 2003. La première année d’exploitation devrait déjà permettre de distribuer 50 000 tonnes d’aluminium. L’usine a coûté 2,4 milliards de rands, soit 315 millions de dollars US. Selon les spécialistes internationaux] du marché de l’aluminium et de son dérivé la bauxite, la nouvelle installation s’affirme comme une référence de modernité dans le secteur des métaux non ferreux.

 » Marché de niche « 

L’Afrique du Sud ne fait pas partie des principaux producteurs mondiaux d’aluminium. Elle est largement distancée notamment par les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Canada et l’Australie, ces cinq pays produisant à eux seuls 57,9 % de l’aluminium*. En revanche, l’aluminium traité compte pour 5 % des exportations de l’Afrique du Sud.

La nouvelle usine construite par le groupe Hullett sera spécialisée dans le laminage de métal importé. Son objectif est le  » marché de niche  » des aluminiums spéciaux, utilisés notamment dans la construction automobile. Elle complète une implantation commencée il y a une vingtaine d’années. Pour la première année en 2000, la part de l’exportation a dépassé celle des ventes locales. A terme, la production de Pietermaritzburg sera destinée en priorité aux Etats-Unis, à l’Europe et à l’Extrême-Orient.

* Source : L’état du monde 2000, éditions La Découverte, Paris