Le « fact checking » arrive en Afrique

Le « fact checking » (en français, la vérification des faits, ndlr) débarque en Afrique. C’est la fondation AFP qui a eu l’idée de consacrer tout un site Internet, intitulé Africa Check, au fact checking. Pour parvenir à ses fins, l’Agence France Presse a conclu un partenariat avec le campus de journalisme de l’université sud-africaine, Witwatersrand. Le site a été inauguré le mercredi 31 octobre. « Je crois profondément que Africa Check peut apporter une contribution importante au débat public en encourageant une culture de la précision qui pourra faire réfléchir par deux fois les personnalités qui prennent parfois trop de libertés avec les faits », déclare Anton Harber, professeur de journalisme à l’université de Witwatersrand et ancien rédacteur en chef du South African Mail and Guardian, rapporte SlateAfrique. C’est la toute première fois qu’un site est dédié au fact cheking en Afrique.