Le Dr Guy SANDJON a été reconduit à la Présidence de l’Ordre National des Médecins du Cameroun

A la suite de l’Assemblée Générale Elective de l’Ordre National des Médecins du Cameroun organisée le 22 mars 2019 à Yaoundé, le Dr Guy Sandjon a été reconduit à la Présidence de la Prestigieuse institution, accompagné d’une équipe dynamique.

En poste depuis neuf ans, le Dr Guy Sandjon a été réélu pour un quatrième mandat à la tête de l’Ordre avec 73 voix.

Il s’engage à continuer ce qu’il commencé : améliorer la qualité de la pratique de la médecine au Cameroun.

Nul n’est sans ignorer que c’est dans un contexte assez difficile que le président du conseil de l’ONMC prend le commandement. Un contexte fortement marqué par l’envahissement de la profession par les charlatans de toutes sortes, spécialistes en tout, avec à leur portée des médicaments passent partout. Une situation embarrassante pour les patients qui n’arrivent pas toujours à opérer le bon choix, surtout lorsque la solution n’est pas évidente avec la médecine conventionnelle.

Le président du conseil de l’ONMC (Ordre National des Médecins du Cameroun) appelle les patients à plus de vigilance. Ils ne doivent en aucun cas se laisser tromper par ces marchands d’illusion. Ils doivent à chaque fois recourir à la médecine conventionnelle et surtout aller se faire consulter par de véritables spécialistes. Par la voix de son président, l’ordre promet par ailleurs de sévir chaque fois que cela sera nécessaire. Il précise que le médecin n’a pas droit à l’erreur « lorsque le journaliste se trompe il y a le droit de réponse qui lui permet de rectifier le tir… ». C’est pareil pour les autres professions on peut toujours se rattraper. Par contre lorsque le médecin se trompe c’est la mort. En véritables gendarmes de la profession, l’ordre national des médecins parle de tolérance zéro. Les médecins exerçant au Cameroun ont donc intérêt à se mettre au travail car l’ordre fera son travail.

La véritable surprise de cette Assemblée générale élective a été les évictions de deux barons de l’Ordre et fidèles alliés du Dr Guy Sandjon.

Il s’agit du Pr Bonaventure Tetanye Ekoe. Après dix ans au sein de l’Ordre, ce pédiatre de renom a perdu son poste de 1er vice-président au profit du Pr Gloria Enow Ashuntantang. Elle est la première femme à occuper ce poste. Le Pr Njock a été élu 2ème vice-président.

Au Secrétariat général, le Directeur général de la Fondation Ad Lucem, le Dr Théodore Bidjogo Atangana en poste depuis de nombreuses années a été battu par le Dr Gervais Gabriel Atedjoe. Il aura comme adjoints, les Dr Roger Tchamfong et Peter Ndifor.

C’est donc une nouvelle page qui s’ouvre pour l’Ordre national des médecins du Cameroun.