Le Diable noir, le nouveau livre de Claude Ribbe

La biographie du général Dumas, père de l’écrivain né esclave en Haïti (1762), général et héros de la Révolution, père de l’écrivain français le plus lu dans le monde mort libre à Villers-Cotterêts (1806).

Né esclave à Saint-Domingue des amours d’un fugitif normand, le marquis de La Pailleterie, et d’une «négresse», Césette, le magnifique Thomas-Alexandre devient général en chef de la Révolution sous le pseudonyme d’Alexandre Dumas. Droit sur ses étriers, sabre au clair, bravant les préjugés, assumant sa sensibilité, le général Dumas, jusqu’aux sommets enneigés des Alpes, va mener à la victoire ses soldats de l’an II et poursuivre dans le Nord, les Pyrénées, en Vendée, en Belgique, en Italie, au Tyrol, en Égypte, les adversaires de la jeune République, au nom d’une idée encore neuve : les droits de l’Homme.

Mais pour l’ambitieux Bonaparte, qui lui voue une haine implacable, c’est un concurrent dangereux qu’il faut abattre à tout prix.

Dans ces combats de géants qui inspireront ses plus célèbres pages au fils du général, l’écrivain Alexandre Dumas, le héros est soutenu par une femme d’exception et par l’amitié de trois intrépides et sympathiques compagnons – un Creusois, un Lyonnais, un Picard – qui pourraient bien être les modèles d’Athos, Porthos et Aramis.

En étayant solidement cette biographie sur des documents d’archives inédits et exceptionnels, dont l’étonnant journal de captivité du général dans les geôles du roi de Naples, retranscrit en annexe, Claude Ribbe révèle enfin tous les mystères du Diable Noir. L’histoire vraie de ce d’Artagnan américain, est plus époustouflante, plus romanesque encore, que tout ce que son fils a pu ou bien voulu nous en dire.

Claude Ribbe, ancien élève de l’École normale supérieure, historien, philosophe, écrivain, auteur notamment d’une biographie, Le chevalier de Saint-George, et d’un pamphlet, Le Crime de Napoléon, se bat depuis longtemps pour rendre sa place au général Dumas.

En librairie le 4 décembre 2008