Le débat Hollande – Sarkozy vu d’Afrique

Le débat télévisé de mercredi soir entre François Hollande et le président sortant Nicolas Sarkozy, qui s’affronteront au second tour de la présidentielle française, a été très suivi en Afrique. Beaucoup de médias africains saluent la prestation de François Hollande. Morceaux choisis.

« François Hollande plus débatteur que prévu», constate le journal en ligne Guinéeconakry.info. Nicolas Sarkozy, qui « a pêché par un excès de zèle, un complexe de supériorité », a eu tort de « sous-estimer les capacités de son adversaire à supporter les coups et à lui tenir tête », analyse Guinéeconakry.info. Selon le journal, le candidat socialiste est resté « fidèle à l’image qu’il présente depuis le début de la campagne électorale ». « Calme, sérénité et constance auront une nouvelle fois caractérisé François Hollande. Il ne s’est nullement laissé impressionner et déstabiliser par les attaques impertinentes de Nicolas Sarkozy. Mieux, au fur et à mesure que le débat avançait, on sentait que François Hollande montait en confiance. »

Pour le journal AufaitMaroc, « M. Hollande a fait une des rares annonces d’un débat souvent tendu et parfois technique en se disant prêt à aller, s’il est élu, jusqu’au référendum sur le droit de vote des étrangers non communautaires aux municipales ». Et le journal d’ajouter : « Entre un Nicolas Sarkozy combatif et un François Hollande désireux de cultiver une image d’homme d’Etat capable de trancher voire d’être tranchant, la confrontation a atteint son paroxysme après plus de deux heures d’échanges rugueux sur le « style de présidence »». Le journal est convaincu que « le débat ne devrait pas remettre en cause la position de favori du candidat PS ».

« Voici le vainqueur »

Du côté de la presse algérienne, El Watan estime que « Nicolas Sarkozy n’a pas réussi à « exploser » mercredi soir son adversaire socialiste, François Hollande, comme il s’y était engagé auprès de ses proches. C’est lui qui s’est retrouvé en difficulté et sur la défensive à plusieurs reprises ». Le site internet Algérie1.com, quant à lui, est revenu sur le thème de l’immigration abordé par les deux candidats. Pour le journal, « le candidat socialiste à la présidence française, François Hollande, a réaffirmé dans un débat télévisé sa position favorable au droit de vote des étrangers non communautaires aux municipales, au moment où son rival de la majorité présidentielle Nicolas Sarkozy a dit redouter des revendications identitaires à travers une initiative qu’il a rejetée. » Algérie 1 déplore notamment le fait que Nicolas Sarkozy a « encore une fois désigné du doigt les musulmans qui, selon lui, seraient derrière ces revendications, suscitant l’ire de son rival qui lui reprochait le fait de lier (le droit de vote des étrangers) à une religion ».

Le site d’informations Tunisie Numérique a choisi, lui, de publier « les phrases choc du débat ». Parmi elles, Hollande à Sarkozy : « Vous n’êtes pas capable de tenir un raisonnement sans être désagréable »; Sarkozy à Hollande : « Vous ajoutez la calomnie au mensonge ! »; Hollande à Sarkozy : « Moi, je protège les enfants de la République, vous, vous protégez les plus privilégiés » ou encore Sarkozy à Hollande : « Vous mentez ! ».

« Voici le vainqueur » a, pour sa part, titré L’ Intelligent d’Abidjan. Le quotidien ivoirien estime qu’il ne fait pas l’ombre d’un doute que c’est Hollande qui a remporté ce duel. « Hollande qui a endossé une posture présidentielle a été très fort », écrit-il. Un avis loin d’être partagé par Le Républicain . Le journal malien estime qu’il « s’agit d’un match nul de part et d’autre ». Selon lui, « le débat qui a opposé Sarko et Hollande aura été une séance de présentation de mercuriales économico-commerciales lues par une paire d’animateurs dont l’un – Sarko – est d’une éloquence extravertie et l’autre – Hollande- d’un volontarisme nerveux », écrit Le Républicain. Le quotidien n’a été convaincu par aucun des deux candidats. Le second tour de la présidentielle française se tiendra le dimanche 6 mai.