Le cyclone Jokwe fait 55.000 sans-abri au Mozambique

Environ 55.000 personnes ont perdu leurs maisons après le passage du cyclone Jokwe sur le nord des côtes mozambicaines ce week-end, selon le porte-parole officiel du gouvernement, le ministre délégué à l’Education, Luis Covane.

S’adressant à la presse après une réunion ministérielle mardi, M. Covane a déclaré qu’au total 165.000 personnes ont été touchées par le cyclone au Mozambique.

Le bilan officiel des victimes de la tempête s’élève maintenant à neuf personnes, a indiqué M. Covane, en citant le bulletin de mercredi de l’Agence de presse mozambicaine (AIM).

M. Covane a ajouté que plus de 90 salles de classe et environ une centaine de bateaux ont été détruits par la tempête.

C’est un Jokwe désormais affaibli dans le sud du Canal du Mozambique où il devrait s’éteindre dans les deux prochains jours. Sur sa trajectoire actuelle, il est peu probable qu’il s’abatte à nouveau sur le Mozambique ou Madagascar.

La réunion gouvernementale a également passé en revue la situation d’urgence causée par les inondations qui ont frappé le centre du Mozambique de la fin de décembre 2007 jusqu’au début de ce mois.

M. Covane a estimé le nombre des personnes directement affectées par les inondations à 113.571, dont la plupart se trouvent désormais dans les centres de réinstallation.

Il a ajouté que le travail prioritaire dans ces centres était de délimiter des parcelles de terre où les gens puissent construire de nouvelles maisons.

Sur les 18.000 parcelles ciblées, 12.000 ont déjà été délimitées.

Le gouvernement a déclaré avoir besoin de 20 millions de meticais supplémentaires (environ 800.000 dollars) pour le fonds d’urgence afin de mettre en oeuvre le plan destiné à aider les victimes à retrouver une vie normale.