Le cricket Zimbabwéen Noir et Blanc

L’Union de cricket Zimbabwéen se lance dans la  » discrimination positive « . Elle veut intégrer plus de Noirs dans ce sport de Blancs. A niveau égal, le Noir prime sur le Blanc.

L’Union de cricket zimbabwéen (ZCU) va opérer une politique de discrimination positive qui se veut  » agressive « . Longtemps considéré comme un sport réservé à l’élite blanche, le cricket s’ouvre désormais à la communauté noire. Les autorités zimbabwéennes ont décidé d’intégrer la politique de  » discrimination positive « , concept importé des Etats-Unis, au sport. Cependant, la fédération de cricket se veut indépendante et non influençable.  » Le gouvernement n’a absolument pas influencé cette initiative « , insiste Ellman-Brown, le président du ZCU. Cette politique volontariste vise à favoriser l’intégration des Noirs dans le sport-roi.

A niveau égal, le Noir prime sur le Blanc

A la fédération du cricket, on explique que s’il faut faire un choix entre deux joueurs, l’un blanc, l’autre noir, le jury sélectionnera ce dernier. Des moyens ont été mis en place pour équilibrer le nombre de joueurs et du personnel d’encadrement entre blancs et noirs. Une commission spéciale d’intégration composée de dix hommes a été fondée dans le but de réaliser une  » évolution rapide  » de la situation. L’équipe procèdera à une première évaluation dans deux semaines.

Cependant, la fédération se trouve très vite confrontée à un grand problème : le manque de joueurs noirs. Pour y pallier, des entraîneurs se rendront dans les villages pour déceler de jeunes talents dès l’école primaire. L’union de cricket soutient ces jeunes doués mais défavorisés en leur payant leur scolarité. Les meilleurs obtiendront un diplôme de l’Académie national de cricket et auront l’opportunité de côtoyer les grandes stars de ce sport.

La commission s’est fixé un délai de quatre ans pour réaliser cette  » politique d’intégration « . D’ici là, des rencontres de haute compétition se dérouleront au Bangladesh le mois prochain puis, à plus long terme, la Coupe du monde en 2003, en Afrique du Sud.