Le coronavirus déclaré urgence de santé mondiale par l’OMS

Désormais l’épidémie de coronavirus, baptisé « 2019-nCOV », constitue une urgence de santé publique de portée internationale a décrété l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé. Cette épidémie dont l’épicentre est en Chine a déjà fait plus de 200 morts et s’est développée dans 19 autres pays du monde.

Le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, ancien homme politique éthiopien aujourd’hui directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, a expliqué que le comité d’urgence de l’agence onusienne a estimé que le coronavirus constitue désormais une urgence de santé publique de portée internationale. C’est la cinquième fois que l’OMS prend cette décision sanitaire, l’Afrique étant par deux fois au coeur de l’épidémie avec le virus Ebola. Une première fois en 2014, lorsque ‘épidémie d’Ebola avait fait plus de 10 000 morts en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone et une seconde fois en juillet dernier concernant l’épidémie actuelle en République démocratique du Congo.

En République Démocratique du Congo justement, le Dr. Jean-Jacques Muyembe , secrétaire technique du comité multisectoriel de la riposte contre la maladie à virus d’Ebola, a appelé la population à plus de vigilance afin de prévenir cette épidémie de coronavirus.Cette vigilance passe par le respect de la distance d’un mètre avec toute personne malade et l’alerte en cas des signes suspects chez certains malades.

« La population devrait beaucoup faire attention, car il y a un grand nombre de commerçants, surtout des femmes qui voyagent en chine et qui peuvent importer le coronavirus. Quand quelqu’un tousse ou éternue, les gouttelettes et salives véhiculent les virus. Si le virus est là, il faut éviter les rassemblements, les attroupements, les salutations en se rapprochement entre humains. Les gens doivent respecter la distance d’un mètre », a-t-il prévenu.

A ce jour, 7818 cas confirmés de coronavirus ont été documentés dans le monde dont 7736 en chine.98 autres cas confirmés ont été recensés dans 18 pays dont le Vietnam, Thaïlande, Australie, Allemagne, Canada, Etats-Unis, Corée du sud, Emirats arabes Unis, Japon, France, Sri Lanka, Malaisie, Népal, Singapour, Inde, Finlande, Cambodge, et Philippines. En Afrique, plusieurs cas suspects ont été étudiés en Côte d’ivoire, Ethiopie et Kenya notamment, mais sans confirmation pour l’instant de la présence de la maladie.