Le chocolatier français Puratos s’intéresse au cacao du Cameroun

Une délégation du fabricant de chocolats français Puratos effectue une visite ce 21 octobre 2019 à Ntui. Cette localité est située dans la région du Centre, bassin qui a chipé à la région anglophone du Sud-Ouest le leadership dans la production cacaoyère au Cameroun au cours de la dernière campagne.

Selon le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, qui n’a cependant pas révélé les détails de cette visite, l’intérêt de Puratos pour le cacao camerounais est un nouveau témoignage de la particularité et de la qualité de la fève camerounaise, qui attire de plus en plus des industriels.

Lire l’article Le cacao, un immigré américain qui a fait fortune en Afrique

L’idée est simple : valoriser la culture du cacao pour produire in fine du chocolat d’excellence. Les planteurs du Cameroun pourront ainsi bénéficier de ce marché de niche.
En effet, à côté de Puratos, qui pourrait lui aussi établir un pont direct avec les producteurs locaux, les fèves camerounaises sont déjà très appréciées par les membres de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, qui sont en partenariat avec des coopératives de producteurs camerounais.

Groupe agroalimentaire opérant dans la boulangerie, la pâtisserie et la chocolaterie, Puratos traite plus de 200 000 tonnes de fèves de cacao chaque année, pour la fabrication de ses différents produits.

Il faut rappeler qu’une délégation de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France avait effectué une mission au Cameroun du 25 au 30 septembre 2019 à l’invitation du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC).

Cette délégation, composée d’une vingtaine de personnes, dont dix maîtres chocolatiers, avait effectué le déplacement dans le cadre du partenariat entre le CICC et la confédération dont le but de consolider les actions concrètes visant la production de cacao d’excellence.