Le CESE salue la signature des « Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée »

Le CESE salue les engagements annoncés, dans la lignée de sa résolution « La société civile engagée en faveur d’une politique méditerranéenne plus inclusive »

Présent, le 23 juin dernier à Marseille, à l’occasion du « Sommet des deux rives réunissant les pays de la zone « 5+5 », pour porter la voix de la société civile organisée, le Conseil économique, social et environnemental salue la signature des « Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée ».

En amont de ce sommet, le CESE avait activement participé aux consultations menées pour faire émerger des initiatives de la société civile, notamment à travers l’organisation, le 26 avril dernier, d’un colloque intitulé « La Méditerranée qui pleure, la Méditerranée qui rit, la Méditerranée qui s’engage », réunissant des personnalités venues exprimer leur vision en faveur d’une Méditerranée plus inclusive.

Dans la lignée de cet événement, le CESE avait adopté, le 4 juin dernier, une résolution intitulée « La société civile engagée en faveur d’une politique méditerranéenne plus inclusive », et dressé une dizaine de préconisations.

En matière de coopération culturelle, le CESE se réjouit notamment de voir inscrites dans les « Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée » plusieurs de ses propositions, comme la création d’un réseau des manifestations sportives et des festivals culturels de la Méditerranée et la favorisation de la circulation des artistes et des œuvres en Méditerranée, ainsi que l’institution d’une « Journée de la Méditerranée ».

Le CESE se félicite également des engagements pris « pour une Méditerranée durable », alors qu’il appelait dans sa résolution à  « promouvoir, dans le cadre de l’aide publique au développement, et dans toute politique d’investissement pertinente, la réalisation d’objectifs de développement durable, de lutte contre le changement climatique, de protection de l’environnement et de la biodiversité, en s’attachant en priorité à la mise en place d’une gestion efficace et pérenne de l’assainissement et des déchets, à un développement urbain et maritime durable ainsi qu’à la protection du patrimoine naturel et à la restauration des écosystèmes dégradés ».

Le Conseil rappelle par ailleurs sa recommandation de créer un Forum de la société civile organisée méditerranéenne, « afin de rapprocher les sociétés civiles des deux rives de la Méditerranée en s’appuyant sur les réseaux existants et émergents ».

 

Pour retrouver la résolution « La société civile engagée en faveur d’une politique méditerranéenne plus inclusive », adoptée le 11 juin 2019 : https://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Avis/2019/2019_13_societe_civile_politique-mediterraneenne.pdf