Le Cameroun et la RDC en quarts de finale

Le Cameroun continue sa marche victorieuse en disposant sans problème de la RDC de Claude Le Roy par 2 buts à 0. En quarts de finale les Lions Indomptables retrouveront la Côte d’Ivoire. Les Congolais se qualifient aussi grâce à une meilleure différence de buts sur l’Angola qui a difficilement battu le Togo par 3 buts à 2.

C’est diminués, car privé de Mputu, leur jeune attaquant vedette expulsé au match précédent face à l’Angola, que les joueurs de Claude Le Roy abordaient cette rencontre face au favori camerounais. La première demi heure est assez équilibré, les deux équipes jouent sur un faux rythme, semblant se satisfaire d’un match nul, mais en deux minutes tout va basculer. A à la 31ème minute, sur une combinaison pour tirer un coup-franc, Eto’o combine avec Olembe et c’est Geremi qui ouvre le score d’une superbe frappe tout en puissance. Deux minutes plus tard, Eto’o, bien lancé par Geremi omniprésent, double la marque sur une frappe un peu chanceuse qui touche le poteau avant de rebondir sur Kalemba, le gardien des Simbas bien malheureux, avant de franchir la ligne. Deux à Zéro, ce sera le score à la mi-temps malgré deux nouvelles grosses occasions camerounaises.

Dans l’autre rencontre, l’Angola doit s’imposer le plus largement possible pour espérer se qualifier et, dès l’entame du match, les Palancas Negras (Antilopes Noires), surnom des Angolais, se jettent à l’attaque. Ils sont récompensés de leurs efforts à la 9e minute sur un but de Flavio Amado. Cette ouverture du score a le mérite de réveiller les Eperviers du Togo, le match s’équilibre, les occasions se succèdent d’un but à l’autre et la partie s’emballe. Alors que les Angolais se voient refuser un second but pour hors jeu, les Togolais égalisent sur l’action suivante à la 24e minute par Kader d’une belle tête piquée, puis à la 30e le Togolais Kassim se fait expulser. En supériorité numérique, les Antilopes Noires vont reprendre l’avantage à la 39e minute par Flavio qui réalise un doublé. Deux à un, ce sera le score à la mi-temps. Tout reste possible.

La RDC perd et se qualifie

Le Cameroun démarre la seconde mi-temps en trombe et à la 48e minute Eto’o trouve la transversale sur coup franc puis le rythme faiblit jusqu’à l’expulsion de Bokese à la 70e minute, le joueur de Kinshasa ayant eut le tort de se faire justice après un méchant tacle camerounais. Dans le même temps l’attaquant togolais du FC Metz (France), Cherif Touré, égalise face à l’Angola redonnant de l’air aux Simbas dans la course à la qualification.

Mais il était dit que la RDC souffrirait jusqu’au bout, Webo à la 80e minute, bien servi par l’excellent Geremi, trouvait une nouvelle fois la transversale alors que l’Angola reprenait l’avantage face au Togo à la 86e minute par Maurito. A cet instant la RDC n’a plus qu’un but d’avance à la différence de but et sa qualification ne tient qu’à un fil, mais les dieux du football avaient pris parti pour les Simbas et Claude Le Roy, le « sorcier blanc » qualifie une nouvelle fois son équipe pour les quarts de finale de la CAN. Mais il sera nécessaire d’élever le niveau au prochain tour, car la RDC sera opposée à l’Egypte, pays organisateur alors que le Cameroun, en grande forme, affrontera quant à lui la Côte d’Ivoire pour une revanche des qualifications qui promet.

Reagissez sur notre forum Sport