Le café fer de lance de l’économie centrafricaine

Le régime du Président François Bozizé souhaite faire du café le fer de lance de la reprise d’une économie centrafricaine sinistrée et porter la production à 7 500 tonnes pour la campagne 2005/2006. Dans son message de vendredi, le ministre de l’Agriculture Mahama Adamou a félicité les planteurs de café qui ont continué d’entretenir leurs plantations malgré les difficultés structurelles de la filière, aggravées par les crises politico-militaires qui ont agité la Centrafrique depuis la fin des années 90, rapporte Afrique Centrale.info.