Le Burkina installe la commission d’enquête sur la tentative de putsch

Au Burkina Faso, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida a installé la commission d’enquête sur du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015.

La commission d’enquête sur la tentative de coup d’Etat, perpétré le 16 septembre 2015 et revendiqué le lendemain par les hommes du général Gilbert Diéndéré, a été officiellement installée au Burkina Faso, par le Premier ministre Isaac Zida.

Selon RFI, ils sont au nombre de huit magistrats et militaires, qui composent la commission ayant pour mission de faire la lumière sur le putsch manqué de ce mois de septembre 2015, en plus « d’identifier les auteurs ou complices, qu’ils soient civils ou militaires ».

Le site précise que c’est le Premier ministre Yacouba Isaac Zida en personne qui a installé la commission d’enquête sur du coup d’Etat manqué de l’ex-régiment de sécurité présidentielle. « Sachez que le peuple tout entier attend les résultats. Nous faisons entièrement confiance pour la réussite de votre mission », a lancé le chef du gouvernement.

La commission a tout juste trente jours pour produire son rapport sur les faits ayant conduit au coup d’Etat. Elle devra situer les niveaux de responsabilité des personnes impliquées et de relever les infractions commises. Conscient de la lourde mission qui leur a été confiée, le président de la commission d’enquête, Kpoda Simplice, a confié que son équipe « mesure l’ampleur de la tache et on espère finir dans les délais. Je lance un appel à l’endroit des personnes qui ont été victimes de coups et blessures de prendre contact avec la commission, qu’ils viennent témoigner pour la manifestation de la vérité ».

La commission d’enquête s’est, aussitôt après son installation, rendue au tribunal militaire de Ouagadougou pour une meilleure coopération et coordination.