Le billard fait fureur au Maroc

Casablanca accueille du 7 au 10 novembre et pour la première fois le Championnat arabe de billard. L’organisation de cette manifestation témoigne de l’ampleur qu’a pris ce sport au Maroc.

Première pour le royaume chérifien, Casablanca héberge du 7 au 10 novembre 2001 le Championnat arabe de billard. A l’origine de cette manifestation, l’association de Ben M’sick-Sidi Othman, créée récemment afin de pouvoir organiser de tels évènements. Elle a déjà fait son petit bout de chemin en prenant part à plusieurs rencontres à l’étranger. C’est donc tout naturellement que l’association a été admise au sein de l’Union arabe de billard qui l’a d’ailleurs chargée de l’organisation du Championnat arabe. En attendant qu’une fédération voit le jour.

Queues et boules à l’honneur

L’existence d’un tel organe sportif se justifie entièrement. Depuis quelques temps, le billard a tendance à devenir un véritable phénomène au Maroc auprès des jeunes mais aussi des moins jeunes. Toute une population séduite par ce sport et qui se met à manier queues et boules sans vergogne. Pas étonnant ! Les salles de jeux spécialisées fleurissent et on les compte par centaines. Aujourd’hui, ce sont les salons de l’hôtel Farah qui accueillent ce championnat. C’est dire si le sport est à présent reconnu.

Quatre pays seulement prennent part à cette compétition. Il s’agit de l’Algérie, de l’Egypte, du Koweït et du Maroc. La participation de douze pays était prévue au départ mais beaucoup ont annulé leur venue suite aux événements du 11 septembre. Qu’importe, le jeu triomphe et continue. Ce championnat est disputé par des hommes aussi bien que par des femmes. La taille des équipes varie selon le pays. Enfin, la qualification se déroule par poule et se joue au gagnant de six manches. La finale aura lieu samedi mais le nombre de spectateurs qui se déplacent pour venir assister aux matchs témoigne d’ores et déjà du succès du championnat.