Le bilan des intempéries s’alourdit en Algérie

Le bilan des victimes des intempéries s’alourdit. Sept morts et quatre blessés ont été enregistrés en deux jours, mardi et mercredi, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur plusieurs wilayas du pays. Selon l’Office national de la météorologie (ONM), les perturbations climatiques continueront à affecter les régions du centre et de l’est du pays jusqu’à la fin de semaine, avant de s’améliorer à l’ouest puis à l’ensemble du territoire national, à partir de samedi.

Concernant les victimes, et en plus des quatre décès enregistrés mardi, le nouveau bilan de la protection civile, établi hier, communiqué par l’APS, fait état d’une personne morte à Médéa, dans la daïra de Sidi Naâmane, emportée par les crues de l’oued Besbès et une autre personne qui a trouvé la mort et trois autres blessés dans la collision d’un camion et d’un véhicule léger, causée par les pluies, dans la wilaya de M’sila, sur la RN 08 au niveau de Douar Kouadria, daïra de Sidi Aïssa.

Dans la wilaya de Bouira, le mauvais temps conjugué aux glissements de chaussées ont été à l’origine de plusieurs accidents, dont le plus grave est survenu à El-Asnam sur la RN 5 où une personne est morte après que son véhicule eut heurté un arbre. Un autre véhicule a dérapé hier à l’aube sur la RN 18 reliant Bouira à Aïn Bessam et provoqué des blessures graves au chauffeur. Au même moment deux véhicules sont entrés en collision à Djebahia, sans toutefois faire de victimes. Les services de la protection civile ont émis des appels à la prudence quant à l’état des routes des régions de haute montagne, susceptibles d’enregistrer des glissements de terrain.

Le réseau routier a été très affecté. Des routes nationales et des chemins de wilaya sont coupés à la circulation à cause des pluies drues enregistrées ces dernières 24 heures. Selon le communiqué de la gendarmerie nationale, établi mardi, les axes de route sont fermés à la circulation dans les wilayas de Blida, M’sila et Tiaret. Ainsi, la route nationale n°01, reliant Blida et Médéa, a été coupée au point kilométrique 65 200, au niveau de la commune de Chiffa, à cause d’un glissement de terrain. La route nationale n°45, reliant M’sila et Boussaâda, a été également coupée à hauteur du douar Dehadhia, relevant de la commune de Maarif, à cause du débordement de oued Miter. Le chemin de wilaya n°01, reliant les communes de Meghila et Sebt, à hauteur du pont de Sahaouria, connaît une situation similaire, à cause du débordement de oued Rhiou, souligne la même source, ajoutant qu’un glissement de terrain a causé la coupure du chemin de wilaya n°03, reliant les communes de Meghila (Tiaret) et Amari (Tissemsilt), à hauteur du douar Anasseur, commune de Meghila. Les intempéries ont aussi causé d’autres dégâts matériels.

De nombreuses régions affectées

A Bordj El-Kiffan, les fortes précipitations ont causé l’effondrement des plafonds de deux salles de cours à l’école primaire «Verte Rive» sans faire de victimes. A Tizi Ouzou, dans la commune de Ouled Ouareth, les mêmes services ont déploré l’effondrement d’un mur au niveau de deux écoles et de deux maisons, outre une niche à oxygène à l’hôpital de Aïn El-Hammam. Dans la wilaya de Bouira, les sapeurs-pompiers sont intervenus dans la ville de Bechloul pour évacuer les eaux qui avaient inondé le centre de formation professionnelle après la crue de l’oued Ighzer Bouzeghme, sans toutefois causer des dégâts humains.

Dans la wilaya de Naâma, les intempéries ont provoqué d’importants dommages aux infrastructures routières. Les inondations de la semaine dernière ont causé d’importants dommages à la voie ferrée au niveau de la ville de Aïn Sefra. Certains ouvrages d’art ont été totalement détruits dans les communes de Tiout, Aïn Sefra, Moghrar, les villages de Soum et Dermel, la localité de Hadjadj où des tronçons de la ligne ferroviaire devant relier Mécheria et Béchar sur une distance de 360 km ont été détruits du fait des inondations. Pour protéger la ville de Aïn Sefra des crues d’oued, des mesures ont été prises par la wilaya et qui consistent en la construction de trois ponts, deux ouvrages d’art et plusieurs digues. La route nationale n°6 sera presque totalement rénovée à travers ces projets qui portent également sur la protection de la voie ferrée des crues des oueds de la région. Dans ce cadre, des dotations financières seront débloquées pour la ville de Aïn Sefra pour la protéger des crues cycliques des oueds Mouileh et Berridj. Concernant, d’autre part, les précipitations qu’a connues le pays depuis vendredi passé, l’ONM précise que le plus important cumul a été enregistré dans la wilaya de Béjaïa (138 mm), suivie de la daïra d’Arzew (134 mm), de Tizi Ouzou (109 mm), Oran (73 mm), alors que 71 mm ont été enregistrés à Alger. Ces pluies qui ont atteint la moyenne mensuelle ont contribué à une hausse importante des niveaux des barrages.

B. Mokhtaria, pour Le Quotidien d’Oran