Le bétail Ankole

Le bétail Ankole (également appelé inyambo) a un manteau brun foncé et de longues cornes blanches qui courent vers l’extérieur puis vers le haut, formant une lyre. C’est un animal majestueux et élégant, capable de parcourir de longues distances à la recherche de pâturages et d’eau. Grâce à ses cornes impressionnantes (presque six fois plus que les races européennes de bétail), il a été considéré comme l’incarnation de la beauté divine.

Encore aujourd’hui, le bétail Ankole a un rôle sacré dans les communautés qui en dépendent. C’est une figure maternelle, une monnaie et un cadeau. Il renforce les relations sociales, et son élégance est célébrée dans des poèmes et des chansons. Les temps du jour pour les éleveurs sont également articulés à travers les habitudes des bovins: le matin est le «temps de pâturage» et les soirs sont «à la maison». Élevé dans la vallée du Rift le long de la frontière entre l’Ouganda et le Rwanda (bien que certains soient également présents au Burundi) dans une bande semi-aride souvent appelée «corridor bovin», c’est une race rustique conservée à la fois pour sa viande et son lait. Le lait a une teneur élevée en matières grasses et est utilisé pour préparer des produits traditionnels comme le yogourt et le ghee (beurre clarifié). Le sang est également utilisé comme ingrédient dans la cuisine locale.

En Ouganda et au Rwanda, les gouvernements soutiennent l’élevage de races étrangères et productives de bétail. En conséquence, le bétail Ankole Long-Horned, bien que plus adapté au climat et à la région, risque d’être éteint. Les troupeaux étaient autrefois nombreux (conservés dans des groupes de 100 connus sous le nom de «Amagana»), mais aujourd’hui, il est rare de rencontrer même 50 bovins Ankole à pure race. Lancé en 2014, le Présidium vise à enrichir le pâturage (principalement en introduisant des légumineuses), à améliorer les conditions sanitaires dans la gestion des animaux et à renforcer l’organisation des éleveurs afin qu’ils puissent obtenir des prix plus justes. Les 40 éleveurs de bovins Ankole Long-Horned du district de Mubende, le sous-comté de Kitenga, ont discuté des méthodes de production du bétail Ankole dans la région et rédigé un protocole avec des lignes directrices. Les 14 producteurs de lait ont créé une association (le Groupe de développement de Kibuye Bakyala Tucunde) et organisent des cours de formation.

 Zone de production
Le district de Mubende, le sous-district de Kitenga et les régions du couloir bovin entre l’Ouganda et le Rwanda

Découvrez des recettes du Rwanda

Source Slow Food