Le beach handball aux pays du Vaudou

La première édition du Championnat d’Afrique des clubs de beach handball s’est tenue du 12 au 14 juillet dernier à Lomé. Cinq formations masculines et féminines y ont pris part. le tournoi a été remporté par les Flowers de Cotonou en messieurs et Entente II de Lomé chez les dames.

Si d’aventure le beach handball devient une discipline olympique, comme l’est depuis les Jeux Olympiques de Sidney 2000, le beach volley-ball, l’Histoire retiendra que c’est à Lomé qu’a été organisé le tout premier Championnat d’Afrique des clubs de beach handball. Le tournoi s’est joué sur la plage de l’Hôtel école le Bénin de Lomé. Il a regroupé pendant trois jours , du 12 au 14 juillet, trois équipes dames et deux formations masculines. Dans le tableau féminin, l’Université nationale de Cotonou (Bénin), handball Police de Lagos (Nigeria) et Entente II de Lomé (Togo) étaient les trois protagonistes. Chez les messieurs, ont pris part à la compétition les Bulls de Lomé et Flowers de Cotonou.

A l’issue des trois jours de compétition, Entente II de Lomé en dames et Flowers de Cotonou chez les hommes ont été sacrés premiers champions d’Afrique des clubs. Les Togolaises d’Entente II ont triomphé en finale des Nigérianes de Police de Lagos sur le score de 2 jeux à 1. Les Flowers ont dominé, quant eux, les Bulls de Lomé par 2 jeux à 0.

Un sport méconnu

Cette première compétition a drainé beaucoup de personnes sur les sables fins de la plage de Lomé. Elle a surtout permis de médiatiser un sport encore méconnu en Afrique. Le beach handball, qui est né sur les plages ensoleillées de Rio de Janeiro (Brésil), se joue sur le sable. Outre l’aire de jeu où il se pratique, le beach handball diffère sur bien des points du handball traditionnel. Le joker et le kung-fu sont deux notions propres au beach handball. Le joker est un joueur de champ, habillé autrement que ses cinq autres équipiers. Il se singularise des autres également par le fait que les buts qu’il inscrit comptent double. Le kung-fu est un geste technique. C’est le fait d’être en suspension devant les buts adverses. Un but marqué par Kung-fu vaut double.

Les deux vainqueurs du tournoi de Lomé représenteront l’Afrique au Championnat du monde de beach handball qui se déroulera l’année prochaine au Brésil.