Le 7e Forum social mondial : une étape décisive dans le renforcement des sociétés civiles en Afrique.

Tenir un Forum social mondial en Afrique était un défi. Le CCFD se réjouit qu’il ait été relevé. Les difficultés rencontrées et le fait que la mobilisation de la société kenyane n’a pas été aussi forte qu’espérée, ne retire en rien à la validité de la démarche lancée depuis le premier Forum social mondial en 2001. Il atteste du dynamisme des sociétés civiles africaines, et de leur investissement croissant dans les espaces politiques et associatifs nationaux et internationaux.

Tous les témoignages recueillis prouvent qu’une étape décisive a été franchie à Nairobi.

Le Forum de Nairobi aura en effet permis :

 aux sociétés civiles de très nombreux pays africains de se retrouver pour la première fois avec cette ampleur, dans un espace de liberté d’expression. Le Forum a été l’occasion de renforcer les solidarités envers de nombreuses situations de crise, par exemple au Tchad, en Guinée, au Sahara occidental, en Palestine…

– à de multiples réseaux du monde entier de renforcer leurs capacités d’action pour l’avenir, sur des thèmes aussi variés que le commerce – en particulier de la mobilisation sur les accords de partenariat économique entre l’Union européenne et les pays ACP – l’exploitation des ressources naturelles de l’Afrique, les droits des femmes, les conséquences sociales de la pandémie de sida, la souveraineté alimentaire, les droits des minorités (Dalits, minorités kenyanes…)…

Suite à ce Forum, le CCFD et ses 35 associations partenaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine, d’Europe de l’Est, du Bassin méditerranéen vont renforcer leur mobilisation sur plusieurs axes :

 le soutien aux processus de paix, de lutte contre l’impunité, de réconciliation.

 la politique de la France en Afrique, y compris dans le cadre européen et des institutions internationales.

 le respect des droits dans les politiques migratoires et la reconnaissance du rôle des migrations internationales dans le développement.

 les pratiques d’éducation au développement et d’éducation populaire pour une transformation des sociétés.

Le CCFD entend poursuivre son implication dans le processus des Forums sociaux, dans la perspective de son engagement en faveur d’un monde plus juste et plus solidaire.

Contact presse : Véronique de La Martinière, v.delamartiniere@ccfd.asso.fr,

Téléphone à Nairobi : (00-254) 720 773 719 (jusqu’au 27 janvier)

Service de presse à Paris – 01 44 82 80 64