Le 17e Maghreb des livres : lettres tunisiennes à l’honneur

Organisé pour la 17e fois consécutive par l’association Coup de soleil [[Née le 2 décembre 1985 (date de la parution de déclaration de l’association au JORF), l’association a aujourd’hui
plus de 25 ans. Elle a pour objectifs -1. de renforcer la solidarité entre les populations de France originaires du
Maghreb (Algérie, Maroc ou Tunisie, immigrés ou rapatriés) -2. de mettre en lumière tous les apports de ces
populations à l’histoire, à la société et à la culture françaises.]], le Maghreb des livres mettra à l’honneur, en février prochain, les lettres tunisiennes[[ Depuis 2001, nous mettons chaque année plus particulièrement à l’honneur les littératures de l’un des trois pays du
Maghreb central : la Tunisie en 2001, le Maroc en 2002, l’Algérie en 2003, etc.]].

Organisée pour la 1ère fois en décembre 1994 dans les locaux du CNL (Centre national du livre), la manifestation a été accueillie dès l’automne 2001 à l’Hôtel de ville de Paris par le nouveau maire de la capitale, Bertrand Delanoë[[Originaire de Tunisie, Bertrand Delanoë est membre de Coup de soleil depuis la création de l’association.]]. Nous y avons pris nos quartiers cinq années de suite, avant que les travaux de remise aux normes de sécurité des salles du premier étage ne nous en éloignent durant quatre ans : c’est la mairie du 13e arrondissement durant trois ans, puis la CNHI l’an dernier qui ont alors bien voulu nous accueillir. Nous revenons aujourd’hui dans « la maison des Parisiens ».

Le soutien constant de l’Etat [[Affaires étrangères, Culture, Intégration et Politique de la ville Affaires étrangères (ambassades de France à Alger, Rabat et Tunis) ; Culture (Centre national du livre – CNL-) ; Intégration (Direction de l’accueil, de la citoyenneté et de l’intégration – DAIC-) et Politique de la ville (Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances – ACSé-).]], des collectivités locales ( Région Ile-de-France et Ville de Paris), de l’Institut du monde arabe (IMA) et de la presse écrite et audiovisuelle française et maghrébine nous a incités à maintenir le cap initial (mettre en valeur, à travers les livres et les débats, les apports à la France des cultures plurielles du Maghreb), tout en innovant chaque année. Nous avons pu ainsi, ce faisant, maintenir l’intérêt porté à cette manifestation par les 5 à 6000 visiteurs dont la fidélité assure, chaque année, le succès de la manifestation.

Le noyau central du Maghreb des livres s’organise bien sûr autour du livre et des auteurs. Tenue par Philippe Touron et Roger Tavernier, une grande librairie est installée dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville, avec plus de 500 titres d’ouvrages parus, en 2010, chez les éditeurs de France et du Maghreb, aussi bien en littérature (romans, poésie) qu’en matière d’essais, beaux-livres, bande dessinée, etc.

Un public très varié s’y presse : intellectuels, écrivains, universitaires et journalistes y côtoient des visiteurs qui ont un lien de vie ou d’amitié avec le Maghreb, des lycéens qui ont travaillé sur des auteurs, comme des familles dont les enfants sont friands de BD ou de contes d’Outre-Méditerranée. Chacun découvre les livres, les feuillette et il peut ensuite les faire dédicacer par quelque 120 à 130 auteurs, que nous avons invités pour ce faire tout au long de ces deux journées.

Les visiteurs peuvent aussi retrouver leurs écrivains préférés lors de trois autres formules progressivement introduites au Maghreb des livres sur les conseils du Centre national du livre : des cafés littéraires où trois ou quatre auteurs, qui ont écrit sur un thème voisin, confrontent leurs points de vue sous la houlette d’un journaliste spécialisé (Gérard Meudal) ; des entretiens où nos invités répondent tour à tour aux questions d’une autre journaliste (Catherine Pont-Humbert) ; et des lectures de leurs textes par un groupe de jeunes comédiens de la compagnie Haz’arts.

Le programme (état au 05/01/11)

 Entrée libre : Hôtel de ville, 3 rue de Lobau, Paris 4e

 Deux journées pleines : le samedi 5 février 2011, de 11h à 21h + le dimanche 6 février de 10h à
20h

 Installée dans l’immense salle des fêtes, une librairie (édition française et éditions d’Algérie, du
Maroc et de Tunisie) propose plus de 500 titres édités en 2010, mais aussi des ouvrages antérieurs
retenus par le libraire. Des ouvrages en langue française (70%), arabe (20%), et tamazight (10%)

 120 à 130 auteurs dédicacent leur(s) ouvrage(s) et rencontrent leur public (11 séquences d’une heure regroupant chacune 11 à 12 auteurs). On trouvera au point 6 la liste d’une cinquantaine des plus connus parmi les auteurs invités. Une première liste des auteurs ayant accepté l’invitation de Coup de soleil sera publiée le vendredi 7 janvier 2011 ; elle sera arrêtée définitivement le vendredi 21 janvier et aussitôt mise en ligne sur le site de Coup de soleil

 5 cafés littéraires rassemblent chacun 3 ou 4 auteurs réunis autour d’un journaliste, pour traiter, durant une heure, d’un thème voisin évoqué dans leurs ouvrages.

 10 séquences d’entretiens d’une heure permettent à un journaliste d’interviewer 4 auteurs (10 à 15 mn chacun). A noter que, sur ces 10 séquences, deux seront spécialement consacrées l’une au livre collectif « Enfances tunisiennes » (ed. Elyzad), l’autre aux 10 ans de la revue « Etoiles d’encre ».

 5 séquences de lectures de textes d’une heure : au cours de chacune d’elles, deux comédiens accompagné de deux musiciens, (de la compagnie théâtrale HasArts) lisent 10 à 15 mn d’un texte, en présence de l’auteur. (4 auteurs/h).

 Des lycéens d’Ile-de-France et de Provence présentent, respectivement à 11h30 puis à 16h30 le samedi 5 février : d’une part leur travail sur le livre de Mabrouck Rachedi et Habiba Mahany « La petite Malika » en présence des auteurs – d’autre part leur travail sur le film documentaire de Malek Bensmaïl « La Chine est encore loin », en présence du réalisateur. 4 rencontres (d’une heure chacune) : La 1ère rencontre regroupe une classe de lycéens d’Ile-de-France qui ont travaillé avec leur enseignant sur le documentaire du réalisateur algérien Malek Bensmaïl « La Chine est encore loin ». Les 3 rencontres suivantes permettent de rendre hommage à trois grands noms des lettres et de la pensée maghrébines : la poétesse et chanteuse algérienne Taos Amrouche (avec Sadia Barèche), l’islamologue algérien Mohamed Arkoun (avec Ghaleb Bencheikh, Rachid Benzine et Slimane Zeghidour) et l’écrivain marocain Mohamed Leftah (avec Mohamed Hmoudane, Salim Jay, Fouad Laroui et Kenza Sefrioui). La mémoire de deux grands Marocains : l’écrivain Edmond-Amran El-Maleh et le militant des droits de l’homme Abraham Serfaty, récemment décédés, sera saluée par Maati Kabbal et Abdellatif Laabi* lors de la 5e rencontre.

4 tables rondes (d’une heure trente chacune) sont respectivement consacrées à :

 L’actualité au Maghreb : « L’évolution des structures familiales au Maghreb », animée par Abdelkrim Branine (Beur FM), avec 3 universitaires algérienne (Fatma Oussedik), marocaine (Aïcha Ansar-Rachidi) et tunisienne (Leïla Blili)

 L’Histoire : « 1940 : les mouvements nationalistes au Maghreb après la défaite de la France », animée par l’universitaire Hichem Abdessamad, avec 3 de ses collègues : Kmar Bendana (TN), Mustapha Bouaziz (MA) et Daho Djerbal (DZ)

 L’intégration : « Qu’est ce qu’être Français ? », animée par Nadia Lamarkbi (Le Courrier de l’Atlas), avec Leyla Arslan, Hakim El-Karoui et Marwan Mohamed

 La littérature : « Le mécénat culturel et la place du livre au Maghreb : l’exemple tunisien », animée par Tewfik Hakem (France culture), avec Rachid Ben Jemia (TN), Farid Britel (MA) et Naget Khadda (DZ)

 2 expositions : peintures du peintre algérien Farid Talbi et photos de Tunisie de la photographe Catherine Dressayre.

Auteurs invités

Voici un extrait de la liste (mise à jour au 10/01/11) des auteurs qui seront présents au Maghreb des livres : Dominique Baudis*, Ali Bécheur, Tahar Bekri, Esther Benbassa, Ghaleb Bencheikh, Djilali
Benchikh, Tahar Ben Jelloun*, Anouar Benmalek, Mahmoud Ben Romdhane, Pierre Bergé*, Sophie Bessis, Maïssa Bey, Chochana Boukhobza, Raphaëlle Branche, Maurice Buttin, Claudia Cardinale, François Cerutti, Malek Chebel, Fanny Colonna, Jean Daniel, Mourad Djebel, Abdelkader Djemaï, Hakim El-Karoui, Mohamed Fellag, Colette Fellous, Jacques Ferrandez, Jérôme Ferrari, Nathalie Funès, Moncef Ghachem, Salah Guemriche, Mohamed Harbi, Pierre Joxe*, Yesmine Karray, Yasmina Khadra*, Yves Lacoste, Jean Lacouture, Fouad Laroui, Olivier Le Cour Grandmaison, Habiba Mahany, Abdelwahab Meddeb*, Albert Memmi, Youcef Merahi, Fatema Mernissi, Fadela M’Rabet, Mohamed Nédali, Mabrouck Rachedi, Rayhana, Leïla Sebbar, Youssef Seddik, Slim, Robert Solé, Habib Tengour, Catherine Wihtol de Wenden, Fawzia Zouari, etc.