Laurent Fabius : « Avec l’Afrique nous devons avoir un partenariat d’égal à égal »

Le nouveau chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré jeudi sur les antennes de RFI, après la prise de ses fonctions au Quai d’Orsay, qu’il prendrait ses distances avec les vieilles pratiques de la « Françafrique » et développerait des partenariats dans la transparence :« avec l’Afrique nous devons avoir un partenariat d’égal à égal. C’est un continent qui est appelé à une croissance considérable. Ce sera bien sûr une de nos priorités ». Auparavant le nouveau ministre avait reconnu que « la situation est très difficile », en référence à la complexité du dossier du Sahel, marqué par la crise au Mali et la délicate situation des otages français retenus par Aqmi. En allusion à la sensibilité et à la gravité de la tâche du ministère, son prédécesseur, Alain Juppé, lors de la passation, lui avait souhaité « une bonne navigation sur la mer des tempêtes ».