La Zambie célèbre le 44ème anniversaire de son indépendance

Les Zambiens commémorent ce vendredi le 44ème anniversaire de l’indépendance de leur pays. A cette occasion, le président intérimaire Rupiah Banda a appelé le peuple à contribuer à l’émancipation du pays de la pauvreté, de la faim, de la maladie, de l’analphabétisme et du chômage.

« Servons-nous du système démocratique actuel comme d’un tremplin pour lutter contre ces maux… J’invite tous les Zambiens à célébrer ce jour important dans la paix, l’unité et l’harmonie », a déclaré M. Banda dans son discours à la nation retransmis à la radio et à la télévision dans la soirée de jeudi à la veille du 44ème anniversaire de l’indépendance.

Le thème des célébrations de cette année « Faire face à l’avenir avec espoir » a été qualifié d’approprié par M. Banda, car reflétant la confiance du pays dans l’avenir.

Il a déclaré: « La Zambie peut se tourner vers l’avenir avec espoir, car nous avons eu la paix, la stabilité et l’unité depuis notre accession à l’indépendance sous la devise Une Zambie, Une Nation ».

En rendant hommage aux héroïnes et héros tombés pour la nation dont la contribution à l’émancipation politique et économique du pays a été reconnu et commémorée le 24 octobre, le jour de la fête de l’indépendance, M. Banda a loué les qualités de feu le président Levy Mwanawasa qui est décédé le 19 août dernier.

M. Banda a également invité le public à exercer son droit constitutionnel à participer aux élections anticipées du 30 octobre qui vont désigner le quatrième président de la Zambie.

M. Banda, qui a déclaré que le gouvernement avait démontré sa détermination à organiser des élections libres, justes et transparentes en invitant des observateurs locaux et internationaux à y assister, a instruit la Commission électorale de la Zambie de s’assurer que le scrutin soit organisé de manière libre, juste et transparente.

Sur le front économique, M. Banda a indiqué que le Produit intérieur brut (PIB) en termes réels s’est élevé à plus de 05 pour cent par an en moyenne au cours des six dernières années, tandis que l’inflation a baissé et que pour la première fois en trois décennies, un taux à un chiffre a été enregistré en 2006 et 2007.

Il a également souligné que les taux d’intérêt sont passés de 43 pour cent en 2002 à 19 pour cent en juin 2008, ce qui a relativement facilité l’accès au crédit des secteurs productifs.

« Des améliorations ont été été notées dans le secteur extérieur où les réserves internationales brutes ont augmenté à un montant sans précédent de 1,4 milliard de dollars à la fin du mois de juin 2008 », a ajouté M. Banda.

Il a indiqué que le gouvernement était conscient que l’impact de la crise financière mondiale et de la hausse des prix des denrées alimentaires et du pétrole pourrait affecter négativement cette tendance mais a révélé que le gouvernement avait commencé à prendre des mesures pour protéger l’économie locale.

Cette année, il n’y a pas eu de cérémonie d’investiture au Palais de la République comme c’est toujours le cas lors de la fête de l’indépendance en raison des campagnes électorales actuelles menées à travers le pays par les quatre candidats présidentiels.

Le gouvernement a déclaré la journée du 30 octobre fériée.

M. Banda se présente à l’élection présidentielle sous la bannière du Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD-au pouvoir).

Les autres candidats à cette élection sont Michael Sata du Front Patriotique, le leader du Parti uni pour le développement national Hakainde Hichilema et Godfrey Miyanda leader du Parti de l’héritage.