La voix des mots

Découvert par Françoise Ardy, le franco-camerounais Ol lance son premier opus solo. Chanteur à textes, poète contemporain à la voix inimitable et tranquille. Un folk urbain reposant à découvrir, pour un univers qui ne fera peut être pas l’unanimité.

Découvert par Françoise Ardy, le jeune auteur compositeur interprète franco-camerounais Ol a sorti son premier album solo,  » Ceux que je tutoie « . Une voix, des textes, des rythmes, des influences musicales, de Paris à Yaoundé : le chanteur nous plonge dans un univers en marge des lieux communs de la variété française. Un univers folk qui ne fera pas l’unanimité, mais dont certains recoins sont incontestablement inspirés et résolument mélomanes.

Tout part d’une rencontre. Françoise Ardy reçoit une démo sommaire d’un jeune compositeur inconnu du monde de la musique. Elle tombe sous le charme de la sensibilité des textes et du groove tranquille de Ol et lui propose un duo qu’elle le charge de composer. Le très acoustique  » Savais-tu  » fait son entrée dans les tops français. La carrière d’Ol s’accélère.

Folk urbain

Douces rythmiques à la slide guitare, et à la guitare acoustique, la musique de Ol se pare même de violons. Tranquille, le jeune artiste n’est pas, loin s’en faut, un excité du micro, un accro des décibels. Trop peut être. Et l’on pourrait reprocher à l’album un peu d’uniformité dans la lenteur. On aurait aimé des envolées rythmiques plus fantaisistes, peut-être plus spontanées. Mais ce ne serait pas Ol, et son monde n’est pas celui des solides grooves à la basse ravageuse.  » Ceux que je tutoie  » est une balade urbaine et calme et ce sont là ces atouts.

La force, pour les uns, la faiblesse, pour d’autres, du répertoire de Ol réside dans sa voix. Une voix si caractéristique. Doux murmure s’étiolant en vagues sur des textes de poète, écrits de sa main. Une voix qui ne peut pas laisser indifférent. Ol y gagne ses admirateurs et ses premiers détracteurs. Mais quoi qu’on en dise, l’inspiration est là. Auteur et compositeur talentueux, l’artiste emprunte aux différentes influences qui ont construit son identité franco-camerounaise qu’il assume en musique. Premier album en demi teinte que nous vous invitons tout de même à découvrir. Le bonheur sera peut être pour vous au bout du chemin.

Commander le disque : Ol  » Ceux que je tutoie  » 2001 EMI Music France