« La vigilance s’impose » dans le Sahel, selon le ministre français de la Défense

Selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en visite jeudi à Londres, « la vigilance s’impose » dans la zone sahélienne, « terrain privilégié du djihadisme fondamentaliste ». Il estisme toutefois que l’intervention française au Mali a permis d’éradiquer un risque majeur : « la constitution d’un sanctuaire terroriste dans cette partie du Sahel. » D’après le ministre, « il y a une fragilité globale de la zone sahélienne depuis l’extrémité de l’Afrique de l’Ouest, depuis la Guinée Bissau, jusqu’à la Libye, voire la Somalie ».
« Nous sommes préoccupés des potentialités de résurgence des formes de sanctuaires beaucoup plus restreints qu’au Mali, mais qui peuvent devenir dangereux », a-t-il ajouté.