La valorisation du cinéma camerounais passe par le Net

Cinemaducameroun.com n’est pas seulement un site de critiques cinéphiles. C’est avant tout une multitude d’outils mise au service de la promotion du cinéma camerounais. Depuis la banque de projets jusqu’à la location de films, en passant par des fiches-comédiens. Découverte.

« Mon bonheur, c’est de voir les dizaines de salles de cinéma au Burkina Faso, alors que nous n’en avons aucune au Cameroun. C’est la preuve qu’il existe un marché en Afrique », explique Djimeli Gervais, fondateur de Cinemaducameroun.com. Fort de ce constat, il a décidé de créer, en février 2010, le premier site Internet consacré au Septième art dans son pays. « Le cinéma camerounais est en gestation après un profond coma », analyse le monteur-réalisateur de formation. Mais ce cinéma pourrait bien se réveiller dans les mois à venir. « Les années 2012 et 2013 vont être décisives pour placer le Cameroun au rang des grandes puissances du cinéma africain », discerne Djimeli Gervais. Une chose est sûre, si cette bonne augure se réalise, son site Internet y sera pour beaucoup.

Avec peu de moyens – le projet a été autofinancé – le site Internet est devenu un outil incontournable de promotion du cinéma camerounais. « Après seulement un an d’existence, nous avons atteint les 177 777 visites ». Ce succès est sans doute dû au large panel de services que propose Cinemaducameroun.com. En plus des fiches critiques, le site propose également une banque de projets prometteuse. « L’objectif est de mettre en relation les producteurs, les scénaristes et les réalisateurs », explique Djimeli Gervais, passionné. L’équipe du site a même constitué une liste de 400 comédiens : « Le répertoire des camerounais qui font la force d’un cinéma émergeant», affirme le site.

Dernier né de Cinemaducameroun.com : la vidéo à domicile. Le site propose la location de films et du matériel pour faire des projections privées. « Idéalement, nous ciblons les entreprises qui pourraient diffuser des films à leur employés, et ainsi, investir dans le cinéma camerounais », indique Djimeli Gervais avant de modérer ses ambitions : « mais nous manquons de moyens pour faire connaître cette activité ».

Une visibilité qui pourrait s’accroître rapidement puisque Cinemaducameroun.com a été choisi par l’Institut Goethe Kamerun pour faire partir d’une plateforme commune de valorisation des portails cinématographiques africains et européens.