La Tunisie n’accueillera pas le combat de Booba contre Kaaris

Dans un langage assez cash dont il a l’habitude, Booba a confirmé avoir bien reçu le contrat de Kaaris pour organiser un combat entre les deux stars du rap, mais ce ne sera pas la Tunisie comme proposé par Kaaris. Trop loin, le Duc de Boulogne veut un pays limitrophe, Belgique, Suisse ou Luxembourg et il refuse d’être payé.

« Enfin reçu ce contrat en bèton!!! Ressaisis-toi sale fils de chèvre! Les supporters veulent faire le déplacement… Belgique Luxembourg Suisse on y va!! Et on t’as dis sans-frites, sauce samouraï!! Et bonne chance pour ta prépa en plein ramadan t’es archi crédible. Tu vois c’est comme ca qu’on fait du business, tu envoies un contrat… on fait nos modifs… on se met d’accord et on signe. Ce que tu aurais du faire depuis le début (…) « La Tunisie, ça va pas le faire, frère (…) On va te renvoyer le contrat et tu vas t’arranger. Je sais pas ce que tu as là-bas, ton équipe ou quoi. On va te renvoyer un truc et pas de problème. ». Voici en quelques phrases bien senties la réponse de Booba à la proposition de Kaaris.

La référence au « sans frites avec sauce samouraï » est le fait que Booba refuse d’être payé pour ce combat et qu’il demande simplement a recevoir un sandwich grec, sans frites sauce samouraï supplément merguez pain pita salade tomate oignons.

Pour mémoire, l’idée d’un combat officiel entre les deux rappeurs ennemis est la suite de la bagarre qui les a opposé, avec leur entourage, en juillet dernier à l’aéroport d’Orly (France). Ils avaient alors été interpellés et placés en garde à vue avant d’être relâchés.

Aujourd’hui ils poursuivent leur échanges sur les réseaux sociaux, gérant ainsi leur marketing en attendant de refaire parler d’eux avec leur musique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KOPP92i (@boobaofficial) le