La Tunisie dément toute relation diplomatique avec Israël

Kaïs Saïed

La Tunisie a démenti « catégoriquement » toute intention d’instaurer des relations diplomatiques avec Israël, contrairement aux informations relayées à ce sujet. Toute normalisation avec l’État hébreu est contraire à la position officielle et constante de la Tunisie, a affirmé le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Dans un communiqué, le ministère tunisien des Affaires étrangères a rappelé la position ferme du Président Kaïs Saïed, qui avait souligné, à plusieurs reprises, que les droits du peuple palestinien étaient inaliénables, notamment son droit à l’autodétermination et à la création d’un État indépendant avec Al-Qods pour capitale.

« Cette position de principe découle de la volonté du peuple tunisien et exprime ce qu’il ressent en termes de solidarité et de soutien absolu aux droits légitimes du peuple palestinien, qui lui ont été garantis par diverses références internationales, les résolutions des Nations Unies et de ses différents organes, en particulier celles du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale, telles qu’adoptées par de diverses autres organisations internationales et régionales », a précisé le ministère tunisien.

« La Tunisie réitère sa pleine conviction qu’une paix juste, durable et globale ne peut être établie dans la région sans appliquer les décisions de légitimité internationale concernant les droits du peuple palestinien à récupérer ses terres volées et à établir son État indépendant », a ajouté le communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères a réitéré l’adhésion de la Tunisie au principe de ne participer à aucune initiative qui porte atteinte aux droits légitimes du peuple palestinien frère, tout en affirmant qu’elle n’était pas intéressée à établir des relations diplomatiques avec l’entité sioniste tant qu’elle poursuit sa politique allant à l’encontre des décisions de légitimité internationale et des principes du droit international.