La technologie pour une vie meilleure

Un projet de coopérative artisanale pour la vente de produits agricoles sur Internet a vu le jour à Tanger. D’un montant de 600.000 dirhams, ce projet est un bon exemple de l’utilisation des nouvelles technologies au service de l’amélioration du niveau de vie.

Tanger verra prochainement la mise en place d’une coopérative artisanale d’un genre particulier. Elle aura pour but d’assurer la commercialisation des produits agricoles sur le Web, à travers une structure dédiée à cet effet. Le projet, d’un montant total de près de 600.000 DH, est le fruit d’une collaboration entre le programme de lutte contre la pauvreté d’une part et la délégation de la Chambre de l’artisanat, la société Visual Info, l’OFPPT, avec le soutien technique de l’ODECO. Ainsi, ce sont près de 140 artisans qui pourront, à terme, bénéficier de cette action.

Définir le marché

L’organisation est basée sur le travail de sept personnes (une vingtaine à terme), des diplômés chômeurs sélectionnés. La sélection s’est opérée entre une quarantaine de candidats, auxquels il a été demandé de faire un stage dans le secteur de l’artisanat. Et c’est sur la base de leur rapport de stage que s’est opérée la sélection finale, note Mlahi Amar, responsable du PLCP à Tanger. Le travail de ces diplômés consistera dans la réalisation d’un catalogue de produits artisanaux locaux et régionaux. Ce catalogue sera disponible on line et pourra être consulté à travers le Web. Les membres de cette coopérative auront aussi à orienter et conseiller les artisans dans le but d’adapter la production aux exigences du marché.

Le projet prévoit en plus son ouverture sur la formation aux métiers des nouvelles technologies. En effet, à moyen terme, il est prévu que cette coopérative se transforme en centre de formation en informatique et Internet. Le lancement est pour bientôt, une salle a déjà été affectée au sein de la délégation de l’Artisanat à Tanger et le matériel informatique est en place. La fondation Telefonica assure une partie du financement. En association avec le PLCP, elle a assuré l’achat du matériel informatique et a récemment proposé de fournir en plus les logiciels nécessaires, affirme Amar.

Technologie et niveau de vie

Les sept diplômés choisis sont actuellement en train de suivre une formation en informatique et aux techniques de l’Internet chez Visual Info, une start-up spécialisée dans la création de sites Web et multimédia. L’entreprise aura pour tâche dans une étape ultérieure de créer le site Internet qui servira de vitrine pour le catalogue des produits artisanaux. Récemment, lors de la rencontre de lutte contre la pauvreté tenue à Marrakech, les participants se sont mis d’accord sur le rôle que doivent jouer les nouvelles technologies dans l’amélioration du niveau de vie des populations moins favorisées. « Ce projet constitue un modèle de ce que peuvent être les applications allant dans ce sens », explique encore Amar.

Ali Abijou