La Sonatrach annonce trois nouvelles découvertes de gaz et de pétrole

Installations de gaz
Gaz algérien (illustration)

Le géant pétrolier Sonatrach a annoncé, ce lundi 25 juillet, trois nouvelles découvertes de gaz et de pétrole dans le Sud de l’Algérie. Ces découvertes ont été faites suite au forage d’exploration dans différents périmètre de recherche du pays.

Les débits enregistrés dans le périmètre d’In Amenas 2 du bassin d’Illizi, lors des tests, «sont de 300 000 m3 /jour de gaz et 26 m3 /jour de condensat, à partir du premier réservoir et de 213 000 m3 /jour de gaz et 17 m3 /jour de condensat à partir du deuxième réservoir», a indiqué la Sonatrach, dans un communiqué. Réalisée au cours d’une opération de forage conjointe Sonatrach et Eni, la seconde découverte a été faite «suite au forage du puits d’exploration Rhourde Oulad Djemaa Ouest-1».

Il s’agit du RODW1 dans le périmètre de recherche Sif Fatima 2, situé dans la région Nord du bassin de Berkine. Selon la Sonatrach, «le puits RODW-1, le troisième de la campagne de forage d’exploration en cours dans ladite région, a mis en évidence une découverte de pétrole brut dans les grès du réservoir Trias Argileux Gréseux Inférieur de la formation triasique». Durant le test de production, relève la Sonatrach, «le puits a donné lieu à 1 300 barils/jour d’huile et 51 000 m3/jour de gaz associé».

La troisième découverte a été réalisée lors du forage d’un puits de délinéation Tamzaia-3 (TAMZ-3), sur le périmètre de recherche Taghit du bassin de Bechar, indique-t-on. Cette annonce intervient moins d’un mois après une autre non moins importante. Fin juin dernier, la Sonatrach avait annoncé la découverte d’importantes quantités de gaz à condensat toujours dans le Sud algérien.

«Un potentiel important en hydrocarbures dans le réservoir Lias Carbonaté «LD2» au niveau du périmètre d’exploitation de Hassi R’Mel», avait indiqué la compagnie pétrolière. L’Algérie maintient ainsi son ambition de «réaliser des productions en fast-track de l’ordre de 10 millions de m3 par jour à partir du mois de novembre 2022».

Lire : La curieuse annonce d’une découverte importante de gaz en Algérie