La séquence du génome du cacaoyer déchiffrée

Un consortium international, coordonné par le Cirad, vient de décrypter et d’analyser la séquence du génome du cacaoyer. Ces travaux vont permettre d’accélérer la production de nouvelles variétés améliorées.

C’est au tour du cacaoyer de dévoiler ses séquences ADN. À l’origine de ces travaux, le consortium international ICGS (International Cocoa Genome Sequencing Consortium) coordonné par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et composé de scientifiques appartenant à une vingtaine d’institutions différentes provenant de 6 pays.

Le génome décrypté est celui du Criollo, une variété de cacaoyer collectée dans les plus vieilles plantations du Belize, et qui pourrait être un descendant des premiers cacaoyers domestiqués par les Maya il y a plus de 2000 ans. Ces Criollos produisent un chocolat de la plus haute qualité et classé parmi les chocolats fins.

L’ADN extrait de cette variété a été cassé en petits fragments qui ont été analysés à l’aide de différentes techniques de séquençage (Illumina, 454 and Sanger sequencing) afin d’avoir une couverture multiple du génome.

Ces données brutes ont ensuite été assemblées à l’aide d’ordinateurs puissants pour reconstituer l’essentiel de la séquence du génome du cacaoyer.

Pour finir, des biologistes ont analysé cette séquence de façon détaillée, identifié des familles de gènes importants, et analysé la structure et l’évolution de ce génome, produisant ainsi une analyse élaborée soumise pour publication dans une revue internationale.

Ces travaux ont révélé la structure du génome du cacaoyer et l’existence de centaines de gènes potentiellement impliqués dans ces caractères de qualité uniques, ainsi que dans les mécanismes de résistance aux maladies qui affectent gravement la culture du cacaoyer.
Les résultats détaillés sont actuellement en cours d’évaluation par une revue scientifique internationale d’importance majeure et seront bientôt diffusés dans le domaine public au travers de différentes bases de données.

Ces recherches vont considérablement accélérer la connaissance du cacaoyer et son amélioration au bénéfice des petits producteurs des pays en développement, permettant de créer de nouvelles variétés productives et résistantes aux maladies tout en gardant les hautes qualités aromatiques de leur cacao.

Le consortium ICGS
L’International Cocoa Genome Sequencing Consortium est coordonné par le Cirad et composé de scientifiques appartenant à une vingtaine d’institutions différentes provenant de 6 pays (France, USA, Côte d’Ivoire, Brésil, Venezuela et Trinidad et Tobago). Il a été financé par plusieurs institutions publiques et privées de France, des États-Unis et du Venezuela.
_ http://cocoagendb.cirad.fr/

Le Cirad
Le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) est un centre de recherche français qui répond, avec les pays du Sud, aux enjeux internationaux de l’agriculture et du développement.

www.cirad.fr

Photo : Copyright-Claire.Lanaud-Cirad