La section française de MSF autorisée à reprendre ses activités au Niger

Le gouvernement nigérien a autorisé la section française de Médecins sans Frontières (MSF-France) à reprendre ses activités, suspendues en 2008 par l’ex-président Mamadou Tandja, lit-on sur Afriquinfos. Le Niger, actuellement en crise alimentaire suite à la sécheresse qui sévit dans le pays, avait suspendu le 18 juillet 2008 les activités de MSF-France, qu’il accusait de refuser de collaborer avec les services publics. Le régime reprochait également à l’ONG de fournir de « faux » chiffres sur les cas d’enfants victimes de malnutrition afin de « mobiliser beaucoup d’argent » auprès des donateurs.