La RFA renforce la lutte contre la malnutrition au Cameroun

Le gouvernement du Cameroun, celui d’Allemagne et l’Unicef, ont lancé ce 28 février à Yaoundé, la capitale camerounaise, la deuxième phase du projet « S’attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est » du pays.

Dans ce sens, le gouvernement allemand qui a déjà apporté une contribution de 8 millions d’euros (5,24 milliards FCFA) lors de la première phase du projet débuté en 2016, apportera une contribution supplémentaire de 15 millions d’euros (9,8 milliards FCFA) dès cette année 2018, pour couvrir les besoins du projet jusqu’en 2020.

« Cette contribution permettra d’étendre les activités à un total de 68 districts de santé, soit 31 de plus que durant la première phase, afin de couvrir la totalité des régions ciblées par le projet. », indique la partie allemande.

L’Unicef, pour sa part explique que, la malnutrition chronique est un problème structurel au Cameroun et sa prévalence stagne depuis les deux dernières décennies. Cette forme de malnutrition est souvent négligée car difficilement décelable. Elle se caractérise chez les enfants de moins de 5 ans par une petite taille par rapport à l’âge.

Selon l’Unicef, elle est la conséquence du mauvais statut nutritionnel de la mère pendant la grossesse, d’une mauvaise nutrition au cours du développement du fœtus et pendant la petite enfance.