La radio de la paix est sur Internet

Radio Okapi, la radio de la paix congolaise, se laisse écouter sur Internet depuis le 22 avril dernier, avec la volonté de s’ouvrir sur le monde pour faire avancer la paix en RDC. Une bonne nouvelle pour les Congolais de la diaspora qui pourront capter les bulletins d’information quotidiens.

 » Alors que le rideau est tombé à Sun City, sans parvenir à un consensus sur l’avenir du pays, va continuer à assurer le suivi et la restitution de cette réunion à l’attention de tous les Congolais et Congolaises. Comme nous allons continuer à accompagner le processus de paix en cours, en informant la population sur ses progrès et ses difficultés. C’est l’une des missions que nous nous sommes assignées.  » C’est par ces mots de Philippe Dahinden,

chef de projet à la Fondation Hirondelle, que l’internaute est accueilli sur le site tout neuf de Radio Okapi, ouvert le 22 avril.

Cette radio pour la paix, installée en République Démocratique du Congo, est une initiative de la Mission des Nations Unies au Congo (Monuc), en partenariat avec la fondation suisse Hirondelle. Lancée le jour de l’ouverture du Dialogue intercongolais le 25 février dernier, pour que ce dernier  » puisse être suivi et compris par la population « , c’est la seule radio à couvrir l’ensemble du territoire congolais. L’ouverture de son site est donc une bonne nouvelle pour les Congolais connectés et surtout ceux de la diaspora qui vont pouvoir être en lien direct avec les événements du pays.

Bulletins en quatre langues

Les bulletins matinaux du lundi au vendredi y sont disponibles à l’écoute une heure après leur diffusion en RDC, en français, kiswahili, lingala et tshiluba. On y trouve également la grille des programmes de la radio et une carte des studios du pays. Les informations sont recueillies, traitées et diffusées par une vingtaine de journalistes au studio principal de Kinshasa et une trentaine d’autres répartis dans le pays.

Le site annonce que dans les mois qui viennent, d’autres stations FM seront ouvertes à Kananga, Mbandaka, Kalemie, Kindu, Bukavu et Bunia. Des relais devraient être installés à Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Butembo et Beni. Les programmes seront enrichis, notamment avec des journaux en kikongo, la quatrième langue nationale, mais aussi avec des magazines thématiques.

 » D’ores et déjà, Radio Okapi a réussi son premier pari. Elle a réalisé un vieux rêve des Congolais : entendre dans leur langue des nouvelles en provenance de toutes les parties du pays. Elle a donné la parole à toutes les composantes, aux politiciens comme aux sans-voix. Elle a permis de découvrir la réalité et les difficultés de la vie quotidienne un peu partout « , se réjouit Philippe Dahinden. Gageons qu’avec ce nouveau site, la paix prendra réellement son envol en RDC.

Visiter le site.

Lire aussi :

Ondes pacifiques.