La propagande biafraise

histoire-2.jpg

En mai 1967, dans le sud du Nigeria, les Ibo proclament leur indépendance et baptisent leur province « Biafra ».
Le gouvernement nigérian met aussitôt en place un blocus. Débute une guerre civile qui va durer deux ans
et demi et provoquer la mort de plus d’un million de personnes. Ce premier conflit « médiatique » est raconté
ici par ceux qui l’ont vécu : leaders biafrais, conseillers français, militaires et médecins.

histoire-2.jpgNé en 1944, Patrick E. Davies travaille pour la Direction de la propagande biafraise à Radio-Biafra,
puis comme journaliste à Voice of Biafra pendant la guerre. Il explique ici le rôle de la propagande
dans le conflit, ses techniques et ses sources d’inspiration. Il évoque longuement les arguments
utilisés : la référence au génocide pour éveiller les consciences internationales, à la guerre
de religions pour recevoir le soutien des puissances catholiques mais aussi la famine utilisée
comme arme de guerre quand les enfants décharnés sont opportunément photographiés par des
journalistes occidentaux. Pour médiatiser leur combat, les Biafrais embauchent même une société
de relations publiques afin de communiquer avec le monde entier. Le meilleur moyen de diffuser
le message des rebelles biafrais reste cependant les journalistes, très impliqués sur le plan
émotionnel : « Le Biafra n’avait rien à cacher en leur montrant tout ça. Il agissait dans son intérêt et,
pour lui, c’était une façon de manipuler les journalistes. On leur montrait les horreurs qui
se déroulaient chez nous pour qu’ensuite ils racontent cela sans qu’on ait à leur dire ce qu’ils
devaient écrire. C’est comme ça que fonctionnait la propagande biafraise. »

Diffusion : 10h05 , 18h05

Samedi 27 décembre 2003

Chaîne Histoire

www.histoire.fr