La poste du Botswana change de nom – et de style ?

Les Botswana Postal Services (BPS) deviennent Botswana Post. L’institution estime avoir fait plus qu’une opération de relations publiques.

On ne l’appellera plus BPS. Comme dans de très nombreux pays du monde, la vénérable institution postale du Botswana procède à un toilettage en règle de son image extérieure : nouvelle signalétique, nouvelles couleurs, et surtout un nouveau nom : Botswana Post.

Un patronyme débarrassé de toute référence administrative, et dont ses promoteurs espèrent qu’il manifestera le dynamisme de  » l’entreprise  » – bien que le statut de service public de celle-ci demeure inchangé. En même temps qu’elle a changé de nom, Botswana Post s’est engagée à réduire les délais d’acheminement du courrier, ainsi qu’à permettre à tout un chacun – particulier ou entreprise – de disposer d’une boîte postale.

Pas de bureau sans papier

Selon le directeur général de l’ex – BPS, l’opération correspond à un changement d’identité de la poste botswanaise, en vue de répondre à la concurrence de plus en plus féroce des sociétés privées de routage et de téléphonie. Botswana Post concentrera désormais ses efforts sur les activités les plus rentables. En effet, l’apparition de l’Internet et du téléphone cellulaire a provoqué le déclin de ce qui était, il y a peu encore, le coeur de l’activité postale. Botswana Post devrait miser massivement, dans les prochaines années, sur l’envoi d’objets et sur le développement du courrier commercial.

Le ministre des Travaux publics, des Transports et de la Communication du pays, David Magang, a saisi l’occasion du lancement de Botswana Post pour dire sa confiance dans l’avenir de l’institution :  » Dans les années 70, l’arrivée de la télécopie a fait prédire la fin des lettres. Mais le fax n’a jamais remplacé les lettres, tout comme l’Internet n’a pas réalisé le fantasme d’un bureau sans feuilles de papiers. «