La politique africaine en vidéo sur Yolele.com

Christian Thiam

L’actualité politique africaine en vidéo est désormais accessible sur Yolele.com. Basé à New-york, le site créé par les Sénégalais Christian Thiam et Dam Dabou cible principalement la diaspora africaine.

Christian ThiamLe rouge domine sur l’interface de Yolele.com, dont le slogan est « Votre télévision d’actualités africaine ». L’internaute ne risque pas de s’emmêler les pinceaux avec les rubriques, puisque le site se consacre essentiellement à l’actualité politique de l’Afrique francophone. Basé à New-York, il a été créé en 2008 par Christian Thiam et Dam Dabou, deux Sénégalais qui résident à New-York depuis une dizaine d’années. « Dam Dabou est le fondateur du journal sénégalais Sud quotidien. Nous avons créé ce site pour donner une information de qualité à la diaspora africaine qui constitue notre principale cible. La vidéo sur le web a beaucoup d’avenir. D’autant plus qu’internet nécessite très peu de moyens financiers», explique Christian Thiam.

Yolele ne craint pas la concurrence. Peu de sites traitent l’actualité africaine en image, « nous sommes pionner sur ce marché et avons beaucoup d’expérience en la matière ». Le site qui vit essentiellement des recettes publicitaires peut compter aussi sur le soutien « de sponsors tels que la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS) qui contribuent à son financement ».

Sept correspondants au Sénégal, en Côte d’ivoire et au Gabon sont chargés d’alimenter le contenu. « Nous essayons d’être en phase avec l’actualité, mais ce n’est pas toujours évident. Le plus difficile c’est d’avoir des correspondants un peu partout en Afrique ».

« La télévision mariée à internet »

Hormis les vidéos, le site propose aussi une émission télévisée, traduite en wolof, principale langue parlée au Sénégal. L’émission Une heure d’Afrique fait le tour de l’actualité du continent noir tous les mardi de 17h à 18h, heure locale de New-york », explique Mr. Thiam qui a dû recourir à une formation en audiovisuelle pour assurer cette production. Il mise beaucoup sur ce procédé, car pour lui « la télévision sera mariée à internet dans les années à venir, c’est un marché très porteur».

Yolele ne compte pas s’arrêter là. Plusieurs projets sont déjà en cours. Notamment « la création d’une version anglaise et de nouvelles rubriques ». L’objectif visé « est d’atteindre le niveau des grandes chaînes de télévisions, pour devenir le TF1 du web », projette-t-il. « L’avantage que nous avons c’est qu’il n’y a pas de frontières avec internet. Tous le monde pourra accéder aux vidéos ».

Les difficultés financières ne font pas peur à Christian Thiam. « Nous avons réussi à survivre durant deux ans. Malgré tout, nous sommes toujours là et nous avons encore de beaux jours devant nous », assure le co-fondateur de Yolele.com, très confiant dans l’avenir.

 Consulter Yolele.com