La police ougandaise arrête à nouveau Bobi Wine


Lecture 2 min.
La police ougandaise arrête à nouveau Bobi Wine
La police ougandaise arrête à nouveau Bobi Wine

Le candidat de l’opposition à la Présidence ougandaise, Robert Kyagulanyi, populairement connu sous le nom de Bobi Wine, et son équipe de campagne, ont été arrêtés à Kalangala, dans la région centrale du pays. C’est la deuxième fois que Bobi Wine se fait arrêter en pleine campagne, par la police ougandaise, cette année.

Les arrestations de mercredi ont déclenché des manifestations dans un champ de l’île de Kalangala, dans le lac Victoria, où un hélicoptère était stationné et qui, selon les partisans de Bobi Wine, a été affrété pour le ramener à la capitale Kampala. « Ils tirent même maintenant pour disperser les gens qui se rassemblent sur les routes », a déclaré un témoin, qui n’a pas voulu donner son nom pour des raisons de sécurité.

Bobi Wine est devenu le principal challenger du Président Yoweri Museveni, 76 ans, lors de l’élection présidentielle du 14 janvier. Le porte-parole du parti Wine’s National Unity Platform, Joël Senyonyi, a déclaré : « Oui, la police l’a arrêté avec toute son équipe de campagne. Ils (la police) les ont mis dans des camions de police et ont commencé à conduire, mais nous ne savons pas où ils les emmènent ».

La police a rejeté les informations faisant état d’arrestation et a déclaré avoir des images de vidéosurveillance des partisans de Bobi Wine dégonflant les pneus des véhicules de la police, incitant à la violence et obstruant la circulation des agents en service. « Le candidat a été retenu pour avoir continuellement organisé des rassemblements massifs au milieu des menaces croissantes de Coronavirus, au mépris total de la commission électorale et des directives du ministère de la Santé », a déclaré la police sur sa page Facebook. « Il est transféré à son domicile à Magere, Kampala », ajoute-t-elle.

En novembre, au moins 54 personnes sont mortes après l’éclatement de manifestations à la suite de la brève détention du candidat de l’opposition à la Présidence Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine, pour violation présumée des mesures de distanciation physique. La police, a l’époque, avait indiqué avoir arrêté près de 600 personnes et accusé les manifestants d’émeutes et de pillages.

La police ougandaise arrête ànouveau Bobi Wine
Bobie Wine arrêté par la police
Bobi Wine(1)
Le cortège de Bobie Wine
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter