La petite reine de retour à Dakar

Après trente ans d’absence, le Tour du Sénégal s’est élancé hier de Dakar. Avec 12 étapes et 1323,6 km, la boucle sera bouclée le dimanche 5 novembre.

Le Tour du Sénégal fait, cette année, sa grande rentrée après une interruption de trente ans, causée par un certain manque d’intérêt ainsi que par des problèmes financiers. Aujourd’hui, c’est la Fédération Sénégalaise de cyclisme qui organise l’événement avec l’aide de sponsors.

Cette course s’est élancée hier de Dakar, et doit rejoindre cette même ville le 5 novembre. A l’issue du prologue qui s’est tenu lundi, c’est un Français, Christophe Lebarbier qui a revêtu le maillot jaune. Le départ de cette pré-étape a été donné, en personne, par le ministre des Sports et des Loisirs, M Joseph Ndong.

Le Tour du Sénégal 2000 compte 11 étapes, plus une étape contre la montre individuelle. Il rassemble 28 coureurs de trois nationalités, sénégalaise, gabonaise et française, ainsi qu’une caravane de 80 personnes et une trentaine de véhicules.

Chute d’un Sénégalais

Le départ avait tout d’abord été prévu en Casamance,  » mais au vu des événements les organisateurs ont préféré le ramener à Dakar « , rapporte Babacar Khalifa Ndiaye, journaliste sportif au sein du quotidien sénégalais Le soleil. Ils ont également déplacé toutes les étapes devaient passer par cette région.

Notre confrère sénégalais nous a également confié ses pronostics. Selon lui, les coureurs gabonais ont peu de chance face aux Français, et aux Sénégalais qui sont venus gagner, au Gabon, la dernière compétition. Dans les espoirs sénégalais, le journaliste souligne la puissance d’Abdoulaye Thiam, qui s’est classé troisième lors du prologue, à cinq secondes du premier. Il refuse de voir dans la chute de Mouhamed Dieng le signe avant-coureur d’une défaite sénégalaise.

Babacar, présent au départ à Dakar, regrette que les Dakarois ne se soient pas plus déplacés pour le Tour, il espère voir plus de monde dans les étapes de campagne.