La petite amie de Pistorius a eu le temps de se voir mourir et crier à l’aide

Encore une fois le témoignage d’un expert, qui a indiqué que Reeva Steenkamp a eu le temps d’appeler à l’aide après avoir reçu la première balle dans la hanche, a discrédité les affirmations d’Oscar Pistorius, qui a toujours assuré qu’il l’avait confondu à un voleur qui se cachait dans la salle de bain.

Un grand silence s’est posé dans la salle du tribunal de Pretoria, après le témoignage de l’expert balistique Chris Mangena, qui a décrit la lente agonie de la petite amie d’Oscar Pistorius, jugé pour le meurtre de cette dernière. L’expert a en effet reconstitué les derniers instants de la compagne de l’athlète sud-africain. Selon lui, Reeva Steenkamp « s’est vue mourir ».

Il a en effet précisé que Reeva Steenkamp a eu le temps de crier et de signaler sa présence, contrairement à ce qu’a toujours affirmé Oscar Pistorius, qui a assuré qu’il ne savait pas que c’est elle qui se trouvait dans la salle de bain, la confondant avec un cambrioleur. D’après l’expert, la jeune femme était debout dans les WC quand elle a été touchée à la hanche par un premier coup de feu, avant de tomber à la renverse et de se protéger la tête avec les mains et les bras.

De son côté, Oscar Pistorius soutient toujours qu’il était terrorisé après avoir entendu un bruit suspect et a fait feu en croyant tirer sur un cambrioleur. Comme à son habitude, il a d’ailleurs préféré ne pas écouter ce témoignage accablant, se bouchant ostensiblement les oreilles. Alors qu’il devait s’achever jeudi, le procès de l’athlète sud-africain a finalement été ajourné à lundi à la demande du parquet qui réclamait plus de temps pour étudier les dossiers des derniers témoins qui vont être appelés à la barre.