La Namibie sacrée championne d’Afrique de Rugby 2006

La Namibie a remporté la Coupe d’Afrique des Nations de rugby, samedi, à Casablanca, après sa large victoire (27 à 8) face au Maroc. Elle se qualifie ainsi pour la troisième Coupe du Monde de son histoire, en 2007, en France. Pour l’accompagner, le Maroc devra encore se battre pour remporter deux matchs de barrage.

Il suffisait à la Namibie d’assurer face au Maroc, samedi, à Casablanca, en finale retour de la Coupe d’Afrique des Nations (Can). Lors du match aller, à Windhoek (Namibie), elle avait en effet largement dominé les Lions de l’Atlas en s’imposant 25 à 7. Mais ce samedi, les Namibiens étaient venus pour gagner. Et ils l’ont fait avec la manière en infligeant un sévère 27-8 au tenant du titre de la Can. Ils se qualifient ainsi pour la troisième Coupe du Monde de rugby de leur histoire, qui se déroulera du 7 septembre au 20 octobre prochain en France. La Namibie évoluera dans le groupe D, avec l’Irlande, l’Argentine, le pays organisateur et une nation européenne à déterminer.

Pour aller en France, les Marocains devront encore battre le vainqueur du match de barrage entre la Géorgie et le Portugal, avant d’affronter l’Uruguay. Les Géorgiens se sont imposés chez eux 17 à 3, samedi, et devront confirmer leur résultat le 25 novembre chez les Portugais.

La Namibie plie le match en deux minutes

Il a fallu attendre le temps additionnel de la première mi-temps, samedi, à Casablanca, pour voir les Namibiens faire la différence. Alors que les Marocains sont réduits à quatorze suite à l’expulsion de leur capitaine, Narjissi, pour plaquage haut, Herman Lintvelt démarre un slalom dans la défense marocaine pour aller inscrire le premier essai de la partie. Emile Wessels le transforme et donne sept points d’avance à son pays (3-10). Les deux équipes s’étaient jusque-là tenues en échec en transformant chacune deux pénalités.

Les Lions de l’Atlas, qui ont terminé la première mi-temps de la pire des manières, débutent la seconde de la même façon. Deux minutes après la reprise, Corne Powell déséquilibre la défense marocaine sur une longue passe à destination de son ailier Melrick Africa, qui inscrit en coin le deuxième essai namibien. Wessels manque la transformation, mais son équipe dispose désormais de 12 points d’avance (3-15). Sur le cumul des finales aller et retour, il faut alors au Maroc inscrire 31 points pour remporter la Can. Heini Bock clot les débats à la 65e minute, en inscrivant un essai après un exploit individuel, suivi sept minutes plus tard par Corne Powell. La messe est dite et l’essai que les Lions de l’Atlas inscrivent pour l’honneur n’y change rien.

Droits photo : Namibiasport.com